Nous sommes arrivés au stade des quarts de finale de la Coupe de la République, avec les 8 équipes qui en découdront ce mardi 9 février pour une place dans le dernier carré. Le match qui polarisera l’attention est celui qui mettra aux prises La Cure Sylvester à l’ASPL 2000 sur la pelouse synthétique de St-François Xavier (16h). Un derby de la capitale qui s’annonce très chaud . L’AS Rivière-du-Rempart (ASRR) en découdra avec Cercle de Joachim au stade Germain Comarmond (16h) avant que le Pamplemousses SC n’affronte les pensionnaires de D2, Black Horns, toujours à Bambous (18h30). Chamarel et le Curepipe Starlight SC se livreront également à un beau duel pour une place en demies.
La Cure Sylvester voudra à tout prix conserver son bien dans cette compétition car souvenez-vous, le 15 mars 2015, la formation de la banlieue de la capitale avait battu en finale au stade George V le Pamplemousses SC lors de la séance fatidique des tirs aux buts (5-4). Le match avait pris fin sur le score d’un but partout. C’était Danilo Perticot qui était alors à la tête de l’équipe. Toutefois cette année, sous la férule de Richard Achille, les Rouges et Blancs affichent un visage plus séduisant, notamment en championnat, où les coéquipiers de Yannick Macoa pointent à la 3e place du championnat avec la meilleure défense (11 buts encaissés ex-aequo avec l’ASPL 2000). Au premier tour, La Cure n’a fait qu’une bouchée d’Entente Boulet-Rouge/Riche-Mare Rovers, l’emportant sur le score fleuve de 8 buts à 2.
“Nous voulons conserver ce titre et nous donnerons la pleine mesure de notre capacité pour faire la différence. Ce ne sera pas un match facile face au leader du championnat mais tout peut arriver dans un match de Coupe. Qui plus est, les matches entre ces deux équipes ont toujours été très chauds et pleins d’intensité. Nous nous préparons activement en vue de cette échéance. Nous nous entraînons au stade St-François, à La Cure ainsi qu’au Champ de Mars. Nous serons prêts le jour j”, a indiqué Richard Achille. Même son de cloche du côté de Sakoor Boodhun, coach de l’ASPL 2000, qui ne viendra pas avec la fleur au fusil. “Les joueurs ont envie de remporter ce précieux trophée. Nous sommes actuellement dans une bonne dynamique et face à La Cure, nous savons que nous n’aurons pas droit à l’erreur. Une victoire est primordiale surtout que c’est un derby.” L’ASPL 2000 a, pour sa part, eu un peu plus de mal au premier tour, prenant difficilement la mesure de l’AS Quatre-Bornes (1-1 après 90 minutes) aux tirs aux buts (4-3). Sans oublier qu’en championnat, lors de la 8e journée le 2 décembre dernier, les protégés de Richard Achille l’avaient emporté sur le plus petit score qui soit. N’oublions pas aussi que La Cure possède le meilleur groupe de supporters de l’île. Cette rencontre indécise promet des étincelles…
Pamplemousses doit se méfier du petit poucet
Le petit poucet de ces quarts de finale, Black Horns, pensionnaires de D2, croisera le fer avec le Pamplemousses SC, finaliste de la dernière édition. Le club nordiste, sous la tutelle de Fidy Rasoanaivo, actuel 2e de la Barclays Mauritius Premier League (BMPL), meilleure attaque du championnat (43 bus), partira avec le statut de favori. Au 1er tour, il n’a pas forcé, s’imposant sur le score de 3 buts à 0 contre l’Union Sportive de Beau-Bassin/Rose-Hill (USBBRH). “Nous n’allons aucunement sous-estimer notre adversaire qui n’est pas arrivé jusque-là par hasard. L’objectif est de se qualifier pour les demies. Et nous donnerons la pleine mesure de notre capacité”, a fait ressortir Fidy Rasoanaivo. Black Horns avait sorti Jeanne d’Arc au tour précédent l’emportant sur le score de 3 buts à 2.
Cercle de Joachim en découdra avec l’AS Rivière-du-Rempart. Le club nordiste s’est défait de Savanne SC (3-0) et tentera de sauver sa saison en remportant ce trophée. Mais pour cela, il devra s’offrir le scalp du champion de Maurice en titre. L’on retiendra lors de cette confrontation les retrouvailles entre Christopher L’Enclume et ses anciens coéquipiers de Joachim. Le nouveau maître à jouer de l’ASRR aura certainement à coeur de jouer un vilain tour à ses anciens camarades mais du côté curepipien, les joueurs de qualité ne manquent pas, à l’instar des Guiyano Chiffone, Cédric Permal, Abraham Odame et la nouvelle recrue Fabien Pithia entre autres. Deux formations très mal embarquées en championnat, le CSSC (avant dernier de la BMPL) et Chamarel (lanterne rouge) devront impérativement sortir le grand jeu pour une place dans le carré d’as. Difficile de prédire un vainqueur dans cette joute d’autant que les deux équipes ont dû avoir recours à la séance de tirs aux buts pour se qualifier pour les quarts.
À titre d’information, le vainqueur entre La Cure et l’ASPL 2000 affrontera en demies le gagnant de Black Horns/Pamplemousses. De l’autre côté, l’ASRR et CDJ se battront pour affronter le vainqueur de Chamarel/CSSC. Ces deux rencontres sont programmées pour le mercredi 24 février.