La courageuse équipe de Roche-Bois Bolton City s’est battue bec et ongles contre l’armada du Cercle de Joachim et s’en est sortie avec un nul 1-1 hier au stade Auguste-Vollaire dans le cadre de la deuxième journée de la Premier League de football.
Si ce résultat enchante l’équipe de Roche-Bois, par contre, il démontre que le Cercle de Joachim est encore en rodage. Les Curepipiens doivent maintenant rectifier le tir s’ils veulent jouer les premiers rôles dans ce championnat, comme ce fut le cas la saison passée.
Pratiquant un jeu rapide et procédant parfois par des contres, Bolton City, déjà vainqueur la semaine dernière face au Faucon Flacq dans le duel des néo-promus, a fourni une bonne prestation hier face à un adversaire plus au moins costaud, comme l’indique l’entraîneur de l’équipe port-louisienne, Claude Ross.
Bolton City a empêché Joachim de développer son jeu dès le coup d’envoi et trouva même la faille à la 35e minute sur une action rapide déclenchée par Ritchie Fong Wan Sang sur la gauche. Après une course de vingt mètres, son centre trouva Guillano Li Tien Kee, qui dévia pour l’attaquant malgache Josua Razafimahatratra qui, libre de tout marquage sur la droite, n’eut aucune peine pour envoyer le ballon au fond des filets. « Notre objectif était de marquer en premier afin de mieux contrôler le jeu. Ce que nous avons réussi », souligne Claude Ross.
Après le réengagement, les coéquipiers de Guillano Li Tien Kee ont continué à presser leurs vis-à-vis mais ont cependant laissé des espaces que Joachim a exploités. En bon renard de surface, Stephan Nabab parvint en effet à capitaliser sur une erreur de marquage. Sur une action initiée par Steven Laid qui prolongea pour Guillano Chiffone, ce dernier centra en direction de Nabab qui, d’une tête piquée, remit les pendules à l’heure (1-1, 53e).
Après l’égalisation, les Curepipiens semblaient revenir dans le match. Leur tâche devait être rendue plus aisée avec l’exclusion à la 83e du défenseur latéral gauche de Bolton City Jean Cicéron pour une faute sévère sur Steven Laid. Mais le Cercle de Joachim n’a pas su profiter de cet avantage numérique pour faire la différence.
Bolton City reste sur le podium après cette deuxième journée, alors que le Cercle de Joachim, qui concède un deuxième nul en deux journées, se retrouve à la quatrième place. Mais Bruno Randrianarivony ne s’alarme pas pour autant, même s’il reconnaît que son équipe a encore du travail à accomplir avant d’atteindre le niveau escompté. « Certes notre jeu demande à être peaufiné. Mais nous n’en sommes qu’au tout début du championnat. Je suis patient et cela viendra », déclare-t-il.