Le président du comité régional, Maurice Élysée, a réagi cette semaine et ce, face aux problèmes rencontrés par le football rodriguais depuis plusieurs mois. Des conflits qui ne datent pas d’hier et qui ont mené récemment à la décision des arbitres de ne pas arbitrer les matches du championnat de première division. Face à cette situation, le comité régional a été contraint d’opter pour une solution temporaire en sollicitant de nouveaux arbitres. Pour Maurice Elysée toutefois, le problème dépasse largement ce cadre en affirmant que le football rodriguais n’est pas suffisamment soutenu. Il est clair, a-t-il indiqué, que: « La MFA (Mauritius Football Association) ne nous donne pas les moyens. »
Le sport rodriguais manque cruellement de moyen, faute d’être assisté comme il se doit par bon nombre des fédérations locales. Le football ne fait pas exception à la règle. « La MFA a bénéficié de trois phases du Goal Project de la FIFA (Fédérations internationales de Football Associations). Rodrigues n’a, elle, même pas bénéficié d’une infime part de ce projet ! C’est triste de le dire, mais la MFA ne nous donne pas les moyens », a déclaré Maurice Élysée. Pour ce dernier, la fédération aurait pu et aurait dû aider davantage le football rodriguais. Malheureusement, a-t-il précisé, rien n’a été fait dans ce sens depuis des années.
D’autre part, Maurice Élysée a déploré le fait que la Commission des Sports a invité Jacques Malié, à Rodrigues, pour des discussions sur l’administration du football, sans même  concerter  le comité régional. « C’est le comité régional qui est responsable de l’organisation du football à Rodrigues. Or, nous n’étions même pas au courant de la venue de Jacques Malié dans l’île. Nous avons par la suite reçu un appel de la commission nous informant d’une rencontre avec le principal concerné. Nous ne disons pas que nous sommes contre, mais c’est la façon de faire qui n’est pas très correcte », a fait remarquer Maurice Élysée.
Pour revenir au problème qui touche aux renvois des rencontres, Maurice Élysée a expliqué que le comité régional a pris les devants pour solliciter l’aide des jeunes arbitres.  « Nous avons assumé notre responsabilité, afin de ne pas pénaliser les équipes », a-t-il dit. Actuellement à Maurice pour des raisons purement professionnelles, Maurice Élysée a indiqué que le vice-président du comité régional, Noël Agathe, discute avec les arbitres confirmés, afin que ces derniers reviennent à de meilleurs sentiments.
Le président du comité régional estime aussi qu’il est grand temps que tout le monde mette leur orgueil de côté et travaille dans le même sens. Il dit ainsi approuver l’avis partagé par un dirigeant à Week-End à l’effet que les différentes parties devraient d’abord régler leurs différends avant d’aller vers les élections de septembre prochain. « C’est très important que tout le monde se mette autour d’une table et essaye de trouver une solution pour le bien-être du football. Ce n’est que de cette façon que la nouvelle équipe pourra entamer son mandat dans les meilleures conditions », a-t-il souligné.
En parlant de l’assemblée générale élective justement, Maurice Élysée a indiqué qu’il est très probable qu’il soit candidat en raison de ses obligations professionnelles et familiales. « Il n’empêche que je suis prêt à aider et ce, de par mon expérience dans le domaine. »  Par ailleurs, Maurice Élysée a indiqué que les problèmes rencontrés ces dernières années ont terni le football rodriguais et il est grand temps, a-t-il dit, d’y mettre un frein. « Le football n’est pas mort et cela se voit de par l’engouement des joueurs. L’ancien international Guillano Edouard, aussi bien que d’autres joueurs qui étaient à Maurice, sont venus renforcer le championnat. C’est pour dire qu’il y a encore de l’espoir. Reste qu’il faut maintenant unir nos forces, afin de rebondir », a conclu le président du comité régional.