La formation de première division régionale de football de Port-Louis, Nautilus, a gagné son appel contre le retrait de trois points et de trois buts qui lui avait été infligé par le comité régional de la capitale, le 1er mars dernier. Convoqué devant un Fact Finding Committee de la Mauritius Football Association, le 18 avril dernier, les dirigeants du club de Ste Croix, dont son président Gervais René, ont fait part de leur indignation de la façon dont cette affaire a été traitée. « L’important est que la justice a fini par triompher », a déclaré Gervais René. En revanche, a-t-il ajouté, le club n’a toujours pas été officiellement informé de la situation, « mais le classement démontre clairement que nous avons gagné notre appel. »
Pour Gervais René, c’est un soulagement pour le club et pour le joueur concerné, nommément Stephan Cherry, qui s’est retrouvé, malgré lui, au centre même de cette polémique. Expulsé – deux cartons jaunes – lors des quarts de finale du Trophée de la Jeunesse (8 février) perdu face à Autruches, compétition organisée par la mairie de Port-Louis, Stephan Cherry devait être aligné lors de la première rencontre comptant pour le championnat de première division régionale de Port-Louis, organisé cette fois par le comité régional de la MFA. C’était le 22 février face à Cercle de Pointe-aux-Sables, club qui avait protesté à la fin de ce match contre la titularisation de Stephan Cherry. Un comité disciplinaire avait ensuite pris la décision de retirer les trois points de ce match à Nautilus et lui a également infligé une sanction de moins trois buts.
Pour Gervais René, le club a depuis le départ insisté sur le fait que le Trophée de la Jeunesse n’était pas un tournoi de la fédération et que par conséquent, Stephan Cherry avait le droit de jouer le premier match de la D1 régionale. « J’ai toujours dit que nos droits ont été lésés dans cette affaire. Nous sommes cependant contents que justice ait été rendue. Nous espérons que tous ceux concernés assument désormais leurs responsabilités, afin qu’à l’avenir, aucun club ne soit pénalisé comme nous l’avons été », a fait remarquer Gervais René.
Avec cet appel gagné et les trois points restitués, Nautilus se retrouve à la deuxième place au classement avec le même nombre de points (19) que Autruches et la même différence de buts (+7). Ces deux équipes se rencontrent aujourd’hui à 15h30 sur le terrain de Kaya, à Roche Bois, pour une rencontre qui a pris des allures d’une finale. Le vainqueur sera champion, alors qu’en cas de nul et de victoire du troisième (17 points) face à Jokers Wind , c’est Red Sparks qui sera champion. « Le fait même d’avoir gagné notre appel nous motive doublement. Ce sera une rencontre cruciale et nous espérons que le match se jouera dans le fair-play, afin que les deux équipes puissent jouer crânement leurs chances », a conclu Gervais René.