Le projet pilote qu’est la professionnalisation du Club M prend fin le 31 août. La médaille d’argent obtenue aux derniers JIOI aux Seychelles a incité les décideurs à poursuivre l’aventure. Une structure professionnelle permanente est à l’ébauche. Les clubs seront également concernés. Cette nouvelle structure entrera en vigueur à partir de janvier 2012.
C’est ce qu’a laissé comprendre le directeur du Club M, Georges Chung Tick Kan, qui intervenait lors d’un point de presse pour dresser le bilan de ces Jeux indianocéaniques et les perspectives de l’équipe nationale. Il avait à ses côtés le président de la Mauritius Football Association (MFA), Vinod Persunnoo, et l’entraîneur national, Akbar Patel.
Affichant un « sentiment de très grande satisfaction et d’avoir pu contribuer d’une certaine manière aux intérêts de notre pays », le directeur du Club M reconnaît que le football demeure le sport roi de tous les Mauriciens. Il avait accepté le challenge, même étant conscient que le Club M était le dernier de la classe.
« Nous avons dégagé une stratégie d’entreprise consistant à demander à chaque stakeholder d’assumer son rôle afin d’instituer une structure qui ressemble à la professionnalisation du Club M. Nous avons largement atteint notre objectif de ces six derniers mois. L’image de marque du foot mauricien a changé », a-t-il confié à la presse.
Ce projet de professionnalisation, selon Georges Chung Tick Kan, constitue un modèle futur non seulement pour le Club M mais également pour les huit équipes formant la prochaine Super League. Dans cette foulée, la MFA et le directeur du Club M travaillent en ce moment sur les modalités d’une structure permanente, en consultation avec leurs hommes de loi, Denis Vellien et Ashwin Dwarka.
Georges Chung vise une douzaine d’entreprises privées qui deviendront, à hauteur de Rs 1 M, les actionnaires de cette structure dans laquelle le Club M va évoluer. « Si tel est le cas, the sky will be the limit. Je fais un appel au secteur privé pour qu’il se joigne à l’aventure. Nous ne pouvons nous arrêter en si bon chemin car à chaque sortie du Club M, que ce soit en Afrique, en Inde ou en Chine, c’est le pays qui est à l’honneur. Nul doute que le Club M ramènera des bienfaits économiques extraordinaires au pays. »
Par ailleurs, nous apprenons que cette structure aidera à canaliser les fonds vers le football d’élite en partenariat avec la MFA et les clubs tout en prenant en compte les paramètres des statuts des instances internationales. Pour en revenir au bilan du Club M, le président de la MFA, Vinod Persunnoo, estime que cette médaille d’argent représente beaucoup.
« Le Club M avait touché le fond. Dès mon arrivée à la tête de la fédération, j’ai fait des JIOI la priorité des priorités. J’ai renouvelé ma confiance en Georges Chung ainsi qu’en Akbar Patel malgré les pressions exercées. Je pense avoir fait le bon choix. Je félicite le technicien qui s’est avéré un rassembleur. Maintenant, nous devrons viser le long terme. »
Quant à Akbar Patel, il est d’avis que cette médaille d’argent « vaut son pesant d’or. » « Cela n’a pas été facile. Malgré la pression médiatique, les décideurs ont été courageux de me maintenir à la tête du Club M. Je crois dans cette équipe, le courant passe très bien et nous sommes comme une bande de copains. Ce sont ces éléments qui nous ont aidés à aller plus loin », a-t-il fait ressortir.
L’entraîneur national songe désormais à l’avenir et annonce même que les JIOI 2015 seront encore plus difficiles. « Une page est tournée. Nous devons remettre en question certaines choses car, dans quatre ans, ce sera une autre paire de manches vu que les Maldives, les Seychelles ou encore Mayotte seront encore plus fortes. Sans oublier le pays hôte, La Réunion. Le travail doit commencer dès maintenant. »
Le capitaine du Club M, Ivahn José, est également intervenu. « Nous avons travaillé très dur pour en arriver là. Nous sommes parvenus à donner du bonheur aux Mauriciens. C’est aussi un rêve pour moi d’avoir porté le brassard de capitaine de l’équipe mauricienne. Je remercie tous ceux qui m’ont fait confiance ainsi que mon employeur. Je profite aussi de l’occasion pour remercier les employeurs des autres joueurs qui ont été très compréhensifs », a-t-il conclu.