L’AS Rivière-du-Rempart (ASRR) de Tony François a fait sensation en venant à bout du Curepipe Starlight SC (CSSC) 1-0, hier après-midi au New George V Stadium, grâce à un but de Rafick Madron pour permettre à son équipe d’empocher les trois points en jeu lors de cette huitième journée de la Premier League de football.
Les Nordistes, pourtant pas nécessairement mieux armés que leur adversaire, ont créé la surprise en infligeant aux champions de Maurice leur troisième défaite de la saison 2013-14. L’entraîneur de l’ASRR a procédé à quelques changements dans son onze initial pour ce match face aux Curepipiens.
« Nous avons déployé une tactique qui a donné du fil à retordre à l’adversaire. Nous avons bien joué le coup et ça a marché. Nous étions patients et avons profité du moment opportun pour déclencher les attaques. Notre stratégie s’est avérée payante au final », déclare le mentor de l’équipe nordiste.
L’ASRR a maîtrisé tant bien que mal son adversaire surtout en milieu de terrain. Les Nordistes ont eu une première occasion avec un coup franc des 25m exécuté par Mervin Jocelin, une des satisfactions de l’équipe, mais Yannick Macoa s’est déployé pour capter la balle (12e).
Les joueurs du CSSC, confondant souvent vitesse et précipitation, ont eu une occasion pour ouvrir le score mais le lob de Stephan Nabab fut repoussé de justesse par Nicolas Doro, alors que Fabrice Agathe n’arrivait pas à exploiter en tirant dans le décor (32e).
L’équipe curepipienne est toutefois passée à deux doigts de prendre l’avantage mais Fabien Pithia rata complètement la connexion sur un centre millimitré de Chandrayah Veeranah (41e). De son côté, Fabrice Pithia vit son tir enroulé être repoussé sur la transversale (61e). Dans un duel, Fabien Pithia buta sur Nicolas Doro (66e) sur une passe en profondeur de Fabrice Pauline.
Malgré cette pression, les joueurs de Tony François ont résisté et sont parvenus à trouver la faille dans la défense curepipienne et ce, après une action collective remarquable initiée au départ par l’entraîneur-joueur pour Mervin Jocelin. Ce dernier trouva le Ghanéen Kofi Acheampong qui prolongea sur la gauche pour Lekhrajshiv Bundhoo. Ce dernier adressa un centre en direction de Rafick Madron, qui se déjoua de la défense adverse pour marquer d’une tête piquée (1-0, 81e).
Ce but devait compliquer davantage la situation des joueurs de Fidy Rasoanaivo. En dépit du pressing, l’ASRR n’a fait que repousser les tentatives adverses afin de préserver son acquis. « Nous méritons la victoire. Nous avons perdu trop de points inutilement ces derniers temps. J’espère que nous garderons le rythme pour la suite », fait ressortir l’entraîneur de l’ASRR.