Pour la deuxième fois de son histoire, le Pamplemousses SC représente Maurice au tournoi de l’Union des fédérations de football de l’Océan Indien (UFFOI). Un tournoi que regroupe toutes les équipes championnes des six îles du bassin indianocéanique. Le champion de Maurice en exercice, aura fort à faire d’entrée de jeu face à la formation praslinoise de Côte d’Or FC. Cette rencontre très importante pour les Nordistes se tiendra au stade l’Amitié.
Pour sa deuxième tentative dans ce tournoi, le Pamplemousses SC, sous la houlette d’Henri Spéville, tentera de faire mieux que lors de l’exercice 2011 tenu à Maurice lorsqu’il s’était fait éliminer en phase de poule. D’ailleurs, cette compétition ne réussit pas aux Mauriciens puisque l’an dernier, l’ASPL 2000 a connu le même sort à l’île soeur. Nous défendons les couleurs du pays et nous espèrons aller le plus loin possible dans cette compétition mais nous sommes suffisamment conscients que notre tâche ne sera guère facile », affirme l’entraîneur de Pamplemousses SC, qui est assisté d’Ozair Jaunoo qui agit comme président alors que Burdwaz Mungur est le chef de la délégation.
« Le moral des troupes est au beau fixe. Les joueurs sont prêts à en découdre. Cette formation de Côte d’Or est très difficile à jouer. Nous avons appris qu’elle possède en son sein trois joueurs malgaches, deux attaquants et un ailier qui sont redoutables. Il faudra rester sur nos gardes. C’est une équipe qui est au point physiquement et qui répondra présente dans les duels. Le championnat de la première division seychelloise vient de débuter et j’ai appris que Côte d’Or avait battu St Francis sur le plus petit score qui soit. Cette équipe est, de ce fait, en très grande forme. Nous devrons faire preuve de beaucoup de concentration et d’efficacité. Nous voulons sortir le grand jeu et aller jusqu’au bout », soutient Henri Spéville. L’objectif est donc la finale pour Pamplemousses SC. Pour y accéder, les Nordistes doivent absolument finir premier de cette poule pour avoir le droit d’aller affronter le vainqueur de l’autre groupe pour décrocher ce trophée.
Le vétéran Kersley Appou, attaquant du Pamplemousses SC, croit fermement dans le potentiel de son équipe, et s’attend à une rencontre très disputée. « Nous ne sommes pas venus en terre seychelloise pour faire de la figuration mais pour réaliser un bon résultat. Nous voulons remporter la victoire. L’équipe est au grand complet et prête à en découdre », souligne ce renard des surfaces, qui a fait les beaux jours du Club M dans le passé. Il est à noter que le Pamplemousses SC comptera également sur Gilbert Bayaram qui apportera son experience en milieu de terrain ainsi que son capitaine Colin Bell (également capitaine du Club M), qui évoluera en position de no 8, en sentinelle devant la défense. Guillano Edouard, autre vieux loup du football mauricien, sera chargé de garder le couloir. Mais les Nordistes devront toutefois faire attention car ils pourraient manquer à un moment de la partie de fraîcheur physique. Les Edouard, Bayaram et autres Appou n’ont plus leurs jambes de 20 ans et cela pourraient très bien jouer contre eux.
Le Pamplemousses SC comptera par ailleurs sur ses jeunes joueurs à l’instar du gardien de but, le prometteur Kevin Jean-Louis, très adroit dans sa surface de vérité et qui aura la lourde responsabilité de défendre sa cage contre les assauts adverses. Guillaume Sockalingum, virevoltant ailier, fera parler sa fougue et sa vitesse dans le jeu offensif. Les Malgaches Williamo Seraphin Randriamanjato et Lalaina Ralantoarinivo Heriniaina voudront également apporter leur touche personnelle.
Après le match contre les Seychellois, le champion de Maurice en titre en découdra contre les Réunionnais de La St-Louisienne au stade Linité à Mahé mardi (17h30). De bons résultats lors de ces deux rencontres devraient permettre au porte-drapeau mauricien de se qualifier pour le tour suivant. La compétition dans l’autre groupe se déroulera du 25 mars au 7 avril aux Comores. Elle réunira les champions des trois autres îles, à savoir celui du pays hôte, de Madagascar et de Mayotte. Pour rappel, ce sont les Malgaches qui sont les tenants du trophée.