La réunion d’urgence convoquée par les huit membres du comité directeur de la Mauritius Football Association (MFA) se tiendra comme prévu demain à 16h30 à Trianon. Le fait marquant sera certainement le remaniement de l’exécutif où Anoop Madhow est pressenti pour prendre le relais à Vinod Persunnoo à la présidence.
Les huit membres signataires de la pétition de « no confidence against the President » croisent les doigts en attendant demain car ils soutiennent que « tout est possible avec Vinod Persunnoo. Il peut se servir de la pétition logée par les membres de l’opposition pour apporter de l’eau à son moulin », nous a confié un des contestataires.
L’actuel président avait, rappelons-le, obtenu une injonction pour empêcher cette réunion d’urgence le lundi 3 octobre dernier. Il n’a pas donné une nouvelle fois son feu vert le mercredi 12 octobre. D’où la démarche des contestataires de convoquer eux-mêmes cette réunion.
Si tout se déroule comme prévu, Vinod Persunnoo devra rendre son tablier demain vu qu’il se retrouve en minorité au sein du comité directeur avec huit membres sur onze contre lui. « Il peut y avoir même plus », fait-on ressortir dans le camp des contestataires.
Toujours est-il qu’Anoop Madhow, le 1er vice-président et représentant des PAS Mates, est cité avec persistance pour occuper le poste de président. Les autres fonctions seront également restribuéees.
Par ailleurs, la pétition du groupe de l’opposition pour réclamer la destitution du comité directeur est également prise au sérieux. Reste à savoir si elle sera incluse au niveau de l’assemblée générale spéciale de vendredi à Trianon où figurent déjà deux motions formulées, la réintégration de l’Etoile de l’Ouest en D1 et celle de l’USBBRH en D2.
« We, the undersigned, shall appreciate if you could include the following in the agenda of the forthcoming Extraordinary National General Assembly. In the eventually that the 2 motions already on the agenda are upheld that the following motion be added and resolved : Motion of no confidence against the President and Members of the National Managing Committee of the MFA », peut-on lire dans la correspondance envoyée au secrétaire de la MFA, Bhurdwaz Mungur.
Les quinze membres qui ont signé la pétition — qui a été déposée mardi dernier — sont Samuel Compty (comité régional BBRH), Jacques Fidèle (AS Quatre-Bornes), Vinod Busviah (comité régional Rivière-du-Rempart), Prem Jodha (comité régional Rivière-Noire), Arvind Bhojun (comité régional Pamplemousses), Manoj Ramburn (Rivière-du-Rempart Star Knitwear), Marie-Jean Joye (Belin SC), Ismaël Affejee (ASPL 2000), Nazeer Bowud (ASVP), Anand Gopaul (US Highlands), Mervyn Edouard (Etoile de l’Ouest), Veeshal Goomany (comité régional Vacoas/Phoenix), Rajen Venkatachellum (comité régional Curepipe), Dharamraj Ramma (comité régional Moka) et Gérard Lepoigneur (Savanne SC).
Toujours est-il que selon les règlements, l’opposition doit disposer d’un soutien de trois-quart des membres (environ 27 sur 37 délégués) pour pouvoir renverser l’actuel comité directeur. Du côté du groupe des huit, on avance que cette situation est impossible dans la conjoncture actuelle.