Développement de taille cette semaine en ce qui concerne la ligue dédiée aux vétérans mise sur pied par la Mauritius Football Association (MFA). Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a en effet imposé son veto à cette ligue à travers une lettre envoyée en début de semaine au Mauritius Sports Council (MSC), demandant que les demandes d’allocation de stades ne soient pas prises en considération.
Le MJS a voulu envoyer un message clair : il ne tolérera pas le football à caractère communal. Mais la MFA, à travers son président, Samir Sobha, se défend. « Nous ne voyons pas ce qu’il y a de communal au sein de ces équipes », lâche-t-il.
À peine quelques jours après le coup d’envoi de cette ligue, annoncée jeudi dernier par la MFA, le MJS a décidé de ne pas octroyer de terrain pour cette compétition par le biais d’un lettre envoyée au MSC, qui gère les infrastructures sportives du pays. Au lendemain de la présentation de la compétition, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden, a convoqué Samir Sobha, président de la MFA, Saoud Lallmohamed, responsable de la commission technique, et Ruben Sengayen pour discuter des modalités de la ligue. Le ministre a alors clairement fait comprendre son point de vue à l’effet que le gouvernement est totalement opposé au football à caractère communal.
En dépit de cet avertissement, la première rencontre de la ligue vétérans, entre la Fire Brigade et Cadets United, s’est tenue en lever de rideau de la finale de l’Ominicane Republic Cup. Le MJS a donc émis, dès lundi, un communiqué demandant au MSC de ne pas mettre de stade à la disposition des équipes d’antan.
Et jeudi, le MJS a mis un point final à cette affaire par le biais d’une autre lettre, en quatre points cette fois. Elle stipule en effet que « matches should be played as per fixtures submitted » et souligne que « MSC will not entertain any requests for veteran football matches involving old and communal clubs ».
Pour contourner le problème, le MJS propose que les joueurs des équipes vétérans soient redirigées vers les équipes de l’actuelle Barclays Mauritius Premier League. « Only veterans clubs having names associated with the existing MPFL Clubs will be allowed to compete », a fait comprendre le MJS.
Et dans un dernier point, il est rappelé que « players of veteran clubs will have to wear jerseys of the same colours as that of the MPFL Teams ».