L’assemblée générale de la Mauritius Football Association (MFA) qui a eu lieu jeudi dernier à la Football House à Trianon a été, comme attendu, riche en événement.
 Les délégués ont  discuté durant plus de deux heures   sur le rapport du président «des affaires internationales de la MFA», Vinod Persunnoo et de l’interdiction qui pèse sur l’équipe d’Henrietta Blackburn depuis l’année dernière. Le rapport financier a été approuvé alors qu’une assemblée générale extraordinaire a été réclamée afin de se pencher sur le dossier du club de deuxième division. Mais il faut dire que le rapport financier — qui a été également présenté par Vinod Persunnoo et non par le trésorier (absent pour cause de maladie) ou son assistant (présent dans la salle) — a provoqué le Walk-Out d’un groupe de délégués. Ces derniers n’étaient pas satisfaits de l’absence des explications sur les dépenses effectuées.
Mais il est cependant clair que les comptes présentés jeudi dernier laisse des doutes sur certains items.  Justement, ce «Other Payable» qui enregistre une augmentation de trois fois par rapport à 2010 laisse tout le monde un peu pantois. Dans quoi cet importante somme d’argent a été dépensée et par qui? Il nous revient que lorsque les questions ont commencé à fuser de toutes parts, les responsables des comptes se sont régardés  sans qu’un mot ne soit sorti de leur bouche.
Les questions ont fusé
La où les choses ont commencé à se corser c’est à l’item «Other Payables» qui passe de Rs 592,797 en 2010  à  Rs 2,122 millions. Ni le président et encore moins des responsables des comptes à la MFA n’ont pu donner une explication acceptable. Autres dépenses qui ont été «questionnable» furent celles sous l’item «Football Matches (Local Teams)». Le premier chiffre est de l’ordre de  Rs 266,295 pour le Goal Project,  alors que les rencontres de football n’ont rien à faire avec ce projet. Puis en second lieu, un autre «Others» de Rs 643, 170. L’autre item qui n’a pu être expliqué, c’est au chapitre des revenus sous Membership Fees de Rs 86, 050 où le président n’a pu expliquer si ce sont des «Participation fees» ou des «Membership fees», alors que les clubs ont été invités à payer leur «Membership Fees» à leur comité régional respectif.
En effet, Vinod Persunnoo n’a pas eu les coudées franches lors de  la présentation du rapport financier (juillet 2010-juin 2011) sans la présence du trésorier de la MFA, Sam Narainen, absent pour l’occasion. «J’ai présenté le rapport financier et il a été approuvé après maintes interventions. La majorité des délégués ont voté en faveur de mon rapport alors que certains s’y sont opposés. Pour ma part, je respecte la décision de ces derniers mais je tiens à faire ressortir que les comptes sont bien audités et bien clairs», a déclaré Vinod Persunnoo à Week-End.
Le rapport de ce dernier a également été axé sur les derniers Jeux des Îles de l’Océan Indien qui avaient eu lieu aux Seychelles. «Beaucoup ne croyaient pas dans le potentiel de la sélection nationale, mais nous avons ramené une médaille d’argent. C’est une très grande satisfaction. Je me suis également apesanti dans mon rapport sur la professionnalisation du football», a-t-il soutenu. Les 36 délégués présents ont aussi approuvé le calendrier des activités 2011-12. Ce calendrier comporte les championnats de toutes les divisions masculines, féminines ainsi que la participation des -20 ans au Council of Southern Africa Football Association (COSAFA) Cup. Le beach-soccer ainsi que les Educational Development Programmes et Youth Development Programmes ainsi que le goal project étaient également à l’ordre du jour.
Une AG spéciale dans 40 jours
En ce qu’il s’agit du dossier Henrietta Blackburn, certains membres ont demandé à ce qu’une assemblée générale extraordinaire soit mise en place afin de discuter de ce problème. Il est à noter que la formation vacoassienne avait été retirée de la deuxième division en 2011. «Cette équipe n’est pas enregistrée auprès du Registrar of Associations. Néanmoins, nous avons accepté la tenue de cette assemblée spéciale dans les délais prescrits dans nos statuts, c’est-à-dire dans 40 jours», a indiqué Vinod Persunnoo.
Le président des «affaires internationales de la MFA» a tenu, par ailleurs, à faire ressortir qu’il a favorisé une certaine liberté d’expression lors de cette assemblée générale annuelle. «On a posé beaucoup de questions pendant que je présentais mon rapport. En principe, ce n’est pas autorisé mais j’ai voulu qu’il y ait une certaine liberté d’expression. C’est de cette façon que les choses bougent», a-t-il mentionné.