Kris Etowar, 24 ans, footballeur de haut niveau et habitant Port-Louis, s’est donné la mort par pendaison tôt hier matin à son domicile. L’autopsie pratiquée par le Police Medical Officer, le Dr Chamane, a attribué le décès à une « asphyxia due to hanging ». À ce stade, aucune indication n’est disponible concernant les motivations du « Most Promising Sportsman » de 2002 de commettre cet acte irréparable. L’enquête initiée par la police régulière, en étroite collaboration avec la Criminal Investigation Division de Port-Louis Nord, devrait faire la lumière sur ces interrogations.
Vers 6 h, hier matin, le cousin de Kris Etowar devait recevoir un SMS de ce dernier sur son téléphone portable, indiquant que le footballeur lui avait laissé un sac sous un arbre dans sa cour au 20 rue Balisage, Roche-Bois. Se rendant sur les lieux vers 6 h 30, ce n’est pas un sac que le cousin découvrira, mais le corps du jeune footballeur. Portant un polo vert et un short bleu, Kris Etowar était pendu à un arbre. La police fut immédiatement informée, le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, et les officiers de la CID se rendant sur les lieux. Le cadavre a été par la suite transporté à la morgue à des fins d’autopsie. L’enquête se poursuit.
Dès son jeune âge, Kris Etowar s’est fait un nom dans le monde du football mauricien alors qu’il évoluait pour l’école de formation St-François Xavier. Il a fait montre de son talent au niveau national et international avant de décrocher la consécration nationale du « Most Promising Sportsman » en 2002. Pour des raisons qui lui sont propres, Kris Etowar s’est éloigné des terrains de foot pendant un bon moment. Ses tentatives de revenir au plus haut niveau, par le biais de plusieurs clubs de football de l’élite mauricienne, ont été des échecs.