Le « FIFA Grassroots Project » prend un nouvel essor à Maurice. Après un projet pilote concluant entre 2009 et 2011, ce concept passe maintenant à un stade de développement à celui de programme éducatif-compétitif qui s’étend sur la période 2012-15.
La Mauritius Football Association (MFA), le ministère de l’Éducation et le ministère de la Jeunesse et des Sports ont signé un Memorandum of Understanding (MoU), hier lors d’une cérémonie au stade Germain-Comarmond à Bambous, pour soutenir ce projet et ce, en présence de Jean-Marie Conz, délégué de la Fédération internationale de football association (FIFA). Après quoi, un accord officiel et définitif sera signé avec la FIFA à l’occasion du congrès de 2013.
Govind Thondoo, Grassroots Technical Developement Officer auprès de la FIFA et instructeur de la CAF, a fait un exposé pour démontrer l’engouement du projet à travers le nombre de jeunes et éducateurs impliqués. « On peut dire que ce projet éducatif a été bénéfique pour les jeunes Mauriciens. De 2009 à 2011, il a touché 28 014 jeunes (Ndlr : 8-12 ans) dans tous les coins de l’île. »
Pour Vinod Persunnoo, président de la MFA, le Grassroots Project vient révolutionner le paysage footballistique au niveau des jeunes. Il est à la fois un projet éducatif mais aussi un élément moteur pour permettre aux jeunes de pratiquer ce sport populaire qu’est le football.
« Je suis vraiment impressionné par l’exposé de Govind Thondoo démontrant le nombre de jeunes concernés par ce concept. Je dois saluer la FIFA d’avoir initié un tel projet. Je remercie aussi tous les éducateurs et techniciens impliqués pour rendre vivant le Grassroots Project avec des résultats probants », a fait ressortir le président de la FIFA.
Vinod Persunnoo a rappelé le rôle des ministères de l’Éducation et de la Jeunesse et des Sports, sans qui il serait difficile de mener à bon port ce projet. « La FIFA investit énormément dans un tel projet, pas seulement à Maurice, mais à travers le monde. C’est la raison pour laquelle elle veut que toutes les parties concernées soient on board. C’est un engagement collégial que nous avons ici à Maurice avec les ministères concernés et aussi l’attention des ministres Visant Bunwaree et Devanand Ritoo. »
Prenant la parole, l’Assistant Permanent Secretary au ministère de l’Éducation, Zeenat Goolbar, a souligné que le développement intégral de l’enfant s’avère aussi important
que l’éducation formelle. « Le ministre (Vassant Bunwaree) tient à coeur ce projet. La MFA a le soutien total à ce niveau et les écoles participent pleinement au Grassroots Project. L’éducation ne peut s’arrêter une fois l’heure des classes terminée. L’éducation est un processus dans le sens large du terme. D’ailleurs, l’éducation physique est devenue une matière au niveau SC. Le ministère veut assurer la pérennité de ce projet », a-t-elle expliqué.