Les circonstances de cet accident fatal sur l’autoroute du Nord à Forbach, hier à 7h35, dans lequel un jeune couple, Arvind Shamloll, 32 ans, et son épouse, Manisha, 23 ans, habitant Laventure, ont été tués sur le coup, sont des plus accablantes. Les chauffeurs de deux voitures de couleur noire métallisée, qui faisaient la course, ont pris la fuite après avoir renversé mortellement les deux motocyclistes. Et cela sans aucune hésitation, même s’il y avait des témoins oculaires. Pis encore, le chauffeur de la fourgonnette de couleur blanche, qui avait été doublée par les deux voitures incriminées au moment de l’accident, n’a pas daigné stopper son véhicule et a poursuivi sa route.
Avec ce lourd bilan dans un cas de Hit and Run, la police n’a eu d’autre choix que de lancer un appel à témoins en demandant au chauffeur de la fourgonnette, identifiée dans les enregistrements de caméras, de venir de l’avant en vue d’identifier les plaques numéralogiques de ces deux voitures. L’examen des caméras installées à la hauteur de la station-service Total sur l’autoroute du Nord vis-à-vis du stade Anjalay a permis d’identifier à 7h26 une voiture de couleur noire, roulant à vive allure.
De son côté, Richard Duval, dont la voiture, une Kia de couleur noire immatriculée 904 FB 08, abandonnée dans un champ de cannes à quelque 350 mètres des lieux de l’accident, a été entendu longuement au poste de police de Piton, hier. Il a pu rentrer chez lui en début de soirée alors que la voiture retrouvée et la motocyclette accidentée, une Suzuki de couleur bleue, immatriculée 8087 Y, ont été confiées aux experts en Forensic de la police pour des examens scientifiques approfondis en vue de déterminer tout point d’impact éventuel.
Dans la conjoncture, les enquêteurs de la police de Piton peuvent se fier aux témoignages de deux cyclistes sportifs, deux beaux-frères, dont l’un habite Sainte-Croix, et l’autre Floréal, qui roulaient en direction de Grand’Baie, hier matin. Quand Week-End les a rencontrés, hier après-midi, ils étaient encore sous le choc de la violence de cet accident survenu devant leurs propres yeux. Et ce n’est pas demain que ces images troublantes s’estomperont de leur esprit. “Humaineman parlan, li pas bon seki sa deux loto-là finn fer. Ni camion ni enn sel loto pann arrêté”, ne cessent-ils de répéter comme pour provoquer une crise de conscience chez au moins un de ces trois chauffeurs en première ligne de cet accident.
Que s’est-il passé à ce moment fatidique? À cette question, le témoin, C.V., la quarantaine et habitant Floréal, intervient. “Nou ti pe pedal bisiklet ler nou truv enn loto nwar pass ek nou vite. Zot inn pass telman vite ki nou senti kuma enn labriz. Loto-là ti gonfler kuma bann loto Fine Tuning. Linn doubler enn camion dans Fast Lane ek frotte ek motosiklet  ki ti devan. Zis apre, nou trouve enn lot loto ki revinn tape ek motosiklet ki ti enbas ek envole zot dan lair kuma fey sek.”
Une scène ?effroyable
Les deux voitures poursuivent leur route à une vitesse accélérée sans même se soucier de qui est advenu sur leur passage. La fourgonnette en fait de même. Ces deux témoins soulignent presqu’à l’unisson que jamais ils n’ont vécu une scène si effroyable! Dans ces moments de panique, ils ne sont pas pervenus à relever les plaques d’immatriculation des voitures.
Cette version des faits de l’accident est confirmée lors de la première étape de l’enquête policière. La moto de la marque Suzuki de couleur bleue immatriculée 8087 Y roulait en direction de Grand-Baie dans la Fast Lane à hauteur de la route Royale Labourdonnais aussi connue comme la New Trunk Road. Les deux voitures faisaient la course lorsque la seconde voiture a emprumté dans la voie rapide après avoir doublé la fourgonnette frigorifiée roulant sur la voie la moins rapide.  
Cette voiture est freinée dans son élan par la présence de la motocylette du jeune couple de Laventure. La seconde voiture noire fait une queue de poisson pour devancer la première voiture. Ce faisant, elle percute la motocyclette, qui est renversée sur l’asphalte. Redoublant de vitesse, la première voiture toujours dans le Fast Lane heurta violemment une nouvelle fois les motocyclistes qui furent projetés sur une certaine distance.
Reprenant le fil de son témoignage, le cycliste de Floréal raconte que devant une telle scène, ils n’avaient d’autre choix que de s’arrêter pour tenter de porter secours aux victimes. “Ler nou truve sa, nou degaze nou aler vers bann dimoune ki ti lor motosiklet-là, mais tro tard. Bann-là inn decede sur le coup. Zot ti pe nepli respirer”, poursuit-il. D’autres personnes se trouvant dans les environs vont accourir et alerter la police de ce terrible accident.
“Nou finn azir en tant ki sitwayen ler nou finn arrete pou porte zot sekur. Se parski li inakseptab seki inn arrive ki par nou mem nou finn denons seki nou inn trouver à la polis”, dit le plus jeune des deux. Et à son beau-frère de renchérir comme un cri du coeur: “Bizin arret modifier loto pou touye zanfan dimoune.”
Accablés par les conséquences fatales de cette course de voitures et troublés par la réaction des chauffeurs responsables de la mort de ce jeune couple, les deux cyclistes vont rebrousser chemin pour rentrer chez eux en abandonnant leur randonnée vers Grand’Baie.
Une voiture noire abandonnée
Toutefois, mandés sur les lieux de l’accident, la police et les limiers du Criminal Investigation Department (CID) de Piton tomberont à quelque 350 mètres du lieu de l’accident, en plein champ de cannes, sur une voiture noire abandonnée. Après avoir relevé la plaque d’immatriculation de la Kia, soit  904 FB 08, confirmation est obtenue que la voiture appartient à la société Ocean Rental Ltd et était sous le contrôle de l’ancien politicien Richard Duval et frère de l’actuel Deputy Prime Minister, Xavier Duval (voir explications plus loin).
Cette enquête est placée sous la supervision du Divisional Commander de la Northern Division, l’assistant commissaire de police Domah, assisté de l’assistant surintendant Boodhun. D’importants moyens logistiques et scientifiques de la police ont été déployés pour retracer les deux voitures impliquées dans ce nouvel accident fatal.