Dans le cadre des deux ans du National Policing Strategic Framework, enclenché le 24 février 2010, un Professional Standards Department a été créé au sein de la force policière. C’est ce qu’a été annoncé hier aux Casernes centrales par l’adjoint au Commissaire de Police Mario Nobin. La nouvelle unité regroupera des départements comme la Police Inspectorate Team, la Crime Prevention Unit, le Complaint Investigation Bureau et l’Internal Control Unit, en vue de maintenir le niveau de qualité de l’organisation policière.
Expliquant les grandes lignes du Professional Standards Department (PSD), Mario Nobin précise qu’un Deputy Commissionner of Police sera au commande de cette nouvelle unité. L’un des rôles fondamentaux de ce nouveau département sera de conseiller et guider les policiers dans la réalisation de « quality performance » en se concentrant principalement sur l’Organisational and individual kearning, les Upholding professional standards, la Prevention of corruption et l’Infrastructure and safety.
Concernant l’Organisational and individual learning, le PSD compte tenir régulièrement des ateliers de travail afin de sensibiliser les policiers sur les questions relatives, entre autres, à la qualité des services et aux normes professionnelles et éthiques.  
Sous le chapitre « Upholding professional standards », le PSD fixera des normes pour les policiers dans les questions ayant trait à la performance, la conduite et l’intégrité.
Il est aussi question de l’utilisation des feedbacks obtenus à partir des Quality circles dans les différentes divisions et branches pour évaluer la qualité des services attendue des officiers de police.
Le PSD prendra également sous son aile l’Anti-corruption committee, composé de membres de la Force / Division / Branch, et se réunira sur une base régulière. Ses objectifs seront d’identifier les lacunes dans les activités, procédures et systèmes en place et de faire des recommandations pour limiter et maîtriser les risques de corruption ou de pratiques de corruption. La nouvelle unité proposera aussi les lignes directrices et protocoles pour se plier à l’Anti-corruption.
S’agissant de l’Infrastructure and security, « it will ensure that Divisions / Branches are complying with legislations such as Occupational, Safety and Health Act 2005 in respect of fire drills in buildings occupied by th police, set guidelines for police activities such as physical training, firing… » L’objectif est de minimiser les risques d’accidents et de blessures lorsque les policiers sont en service et les dommages des actifs de la police.
« Support police as a law enforcement agency and all police officers in ensuring a strict compliance with set standards in our constant endeavour to provide a high quality and level of service to the community. Futhermore, the PSD will ensure that our professional engagement as advocated in our policing pledge is honoured, convey a positive image of a service that is professional, trustworthy and caring », indique-t-on.
Faisant un bilan du National Policing Strategic Framework (NPSF) lancé en 2010, qui repose sur cinq piliers, Mario Nobin a expliqué que cette réforme a permis de
resserrer les liens avec le public et changer l’approche de la force policière. Les cinq piliers du NPSF sont la capacité de réaction accrue de la police, l’Intelligence-Led Policing, la capacité de strategic planning permanente, la gestion efficace des ressources humaines et la mise en opération d’une organisation indépendante relative aux éventuelles atteintes aux droits de l’Homme.