Le commissaire de police Mario Nobin a voulu apporter des éclaircissements concernant le transfert de certains policiers la semaine dernière, lequel a fait des mécontents. « C’est le CP qui décide du transfert d’un policier. Je dois voir où placer mes éléments afin qu’ils soient efficaces. C’est un exercice que je fais régulièrement et je continuerai à le faire. D’après la constitution, le commissaire de police doit voir dans quelle manière il doit déployer ses ressources matérielles et humaines. Les transferts s’effectuent sans aucune arrière-pensée de ma part, et sans méchanceté. Je le fais pour le bien de la communauté », a soutenu Mario Nobin, mardi, lors du lancement d’une cérémonie aux Casernes centrales pour fêter les 250 ans de la force policière.
Le CP a fait ressortir que cette célébration, qui s’étalera sur deux mois, a bénéficié de la collaboration de plusieurs sponsors. « Nous ne faisons pas de gaspillage car l’argent récolté sera remis aux institutions charitables ». Le commissaire de police a évoqué son engagement pour chasser les brebis galeuses au sein de la police, et soutenu que des actions seront pris à l’encontre de ces policiers.
Le coup d’envoi des célébrations a eu lieu mardi avec l’allumage d’une torche qui sera relayée dans les 80 postes de police de Maurice, Rodrigues et Agaléga. Dans son discours, le CP a rappelé que l’ultime but de la police demeure la sécurité de la population.