Bien que la quantité de métal utilisé dans le bâtiment du Forum n’ait pas été dévoilée, la municipalité de Curepipe a assuré que « la meilleure offre sera favorisée ». C’est ce qui ressort de la réponse produite par l’Acting Chief Executive Vineshsing Seeparsad à une question du conseiller du MMM Ananda Rajoo. C’était lors de réunion du Conseil hier après-midi. La question du “stationnement” dans le bâtiment du Forum a également été relevée par Lindsay Paul, également conseiller du parti du coeur, aussi bien que l’insécurité routière dans la ville de Curepipe.
Après la rédaction et la conception d’un “multi-complex center” pour le Forum, appelé à devenir le nouveau tremplin socio-économique de la ville, et le relogement des maraîchers du Forum sous une structure temporaire dans la cour de l’édifice, la municipalité active les démarches afin de concrétiser tous les objectifs fixés dans cette optique. Cette semaine, un avis d’appel d’offres a été lancé pour le “pull down” du bâtiment de Forest-side, actuellement en état de décrépitude. « Une fois les offres reçues, nous opterons pour celle qui nous sera favorable », a précisé Vineshsing Seeparsad. Profitant de ce sujet, Lindsay Paul, conseiller du MMM, est revenu sur la situation au Forum, principalement pour les voitures garées à l’intérieur de l’édifice. « Si la municipalité ne sera pas tenue responsable de la sécurité des piétons et des consommateurs qui s’aventureraient sous l’édifice, pourquoi ne procède-t-elle pas à une interdiction d’accès formel en détruisant les rampes en goudron, installées pour donner accès aux véhicules à l’intérieur du bâtiment ? »  a demandé Lindsay Paul. Mario Bienvenu, maire de Curepipe, soutenu par les conseillers du Ptr/PMSD, a fait comprendre que l’accès au Forum serait « at their own risk » et qu’en cas d’accident, « la municipalité ne sera pas tenue responsable ».
Dans un autre temps, Sundee Beedasse a pour sa part relevé « l’insécurité » qui règne dans le centre ville, principalement dans la cour de la municipalité. Outre la cacophonie qui règne au sujet des aires de stationnement, cette dernière est également revenue sur l’accident impliquant un employé de la municipalité il y a quelques jours. Celui-ci a en effet été percuté par un véhicule qui, selon ses dires, roulait à toute vitesse. Pour réduire la vitesse dans cette partie de la ville, la municipalité a installé temporairement trois dos d’âne. La municipalité compte également procéder à l’installation de “speed meters” dans cette partie de la ville où, a précisé Mario Bienvenu, « la vitesse autorisée sera de 30 km/h ».