La Criminal Investigation Division (CID) de Curepipe a mené hier une chasse à l’homme pour retrouver Akash Auckloo, soupçonné d’avoir tué son père, Dhanand Auckloo, âgé de 63 ans, après une vive dispute. La fille de la victime, Anuka, a vu son frère s’engouffrer dans une voiture avec son épouse peu avant la découverte macabre. Les proches du défunt avancent que le sexagénaire était souvent violenté par son fils.
Le drame s’est déroulé peu avant 14 h au domicile de la victime à Résidence St-Luc, Forest-Side, alors que père et fils étaient seuls. Un voisin a déclaré à la police de Curepipe avoir entendu les deux se disputer. Puis, un silence complet. Ce n’est qu’à l’arrivée d’Anuka que le voisinage a compris qu’un meurtre avait été commis chez les Auckloo. Cette dernière, qui avait accompagné sa mère dans un commerce de la localité, a remarqué à son retour qu’un individu était couvert d’un drap sous la table du salon. Pensant avoir affaire à un intrus, elle a alerté la police de la région. Anuka a pris son courage à deux mains pour soulever, avec son époux, le drap avant de se rendre compte qu’il s’agissait du corps de son père, maculé de sang. 
Le suspect Akash Auckloo n’a rien dit et a pris au même moment la fuite avec son épouse. Les soupçons sont vite tombés sur lui, d’autant plus qu’il avait l’habitude de frapper ses parents. Entre-temps, des voisins se sont précipités chez les Auckloo pour savoir ce qui s’est passé. L’épouse de Dhanand Auckloo, Karuna, était inconsolable après avoir vu la victime dans un tel état. Très vite, la police a placé un cordon devant la maison pour empêcher les personnes non autorisées de contaminer le lieu du crime. Les éléments du Scene of Crime Office ont effectué des prélèvements dans la maison. Sur les instructions du Dr Sudesh Kumar Gungadin et Maxwell Monvoisin, le cadavre a été transporté à la morgue de l’hôpital Victoria, à Candos, où l’autopsie a révélé que le sexagénaire a reçu plusieurs coups de couteau à l’abdomen. De son côté, la CID de Curepipe a mené plusieurs opérations dans différentes régions pour mettre la main sur Akash Auckloo. À l’heure où nous mettions sous presse, il était toujours en cavale.
Selon des proches, Dhanand Auckloo, jardinier chez un particulier, s’était rendu à son travail le matin avant d’être de retour en début d’après-midi. D’ailleurs, son épouse l’a vu vivant pour la dernière fois dans la maison, avant de sortir avec sa fille. Les enquêteurs ont appris que le suspect est venu habiter chez ses parents, avec sa seconde épouse, après avoir quitté son ancien domicile, à Chamouny. Cependant, la relation entre père et fils était tendue car Dhanand Auckloo n’appréciait pas le comportement du suspect, qui était de nature colérique. Des disputes éclataient entre Akash Auckloo et ses parents. D’ailleurs, sa mère lui avait demandé de quitter la maison, mais le sexagénaire s’était opposé à cette décision. L’enquête policière se poursuit sous la supervision de l’assistant surintendant Clifford Frichot.