Véritable drame conjugal le jour même de la Saint Valentin. Asmah Tengnah, âgée de 52 ans et habitant Bonnefin à Forest-Side, a été égorgée par son époux Nizam Tengnah, 50 ans. La fille du couple, Ameerah Tengnah (16 ans), a été grièvement blessée lors de cette dispute conjugale ce matin. L’auteur de l’agression, qui a tenté de se suicider en ingurgitant du poison après sa folie meurtrière, se trouve dans un état critique à l’hôpital.
Les témoignages recueillis sur place indiquent qu’à 10 h 05 ce matin, l’Information Room de la police a enregistré un appel d’urgence sur le 999. L’informateur à l’autre bout du fil a soutenu qu’une adolescente était grièvement blessée dans les environs de la rue Gustave Colon, Bonnefin, Forest-Side.
À leur arrivée dans les environs de Royal Store gérée par la famille Tengnah, les premiers policiers ont constaté que la jeune Ameerah portait de graves blessures. Les indications fournies par la jeune fille sont que son père aurait agressé mortellement sa mère à l’aide d’une arme tranchante à l’intérieur de la boutique avant de s’attaquer à elle. Des démarches ont été entreprises en vue de faire transférer la jeune fille qui saignait abondamment. À l’intérieur, ils ont trouvé l’épouse qui portait une profonde entaille au cou et gisait dans une mare de sang. Elle était sans vie.
De son côté, Nizam Tengnah a tenté de se suicider en ingurgitant du poison après avoir agressé son épouse et sa fille avec une arme tranchante. Les recoupements d’information avancent que l’époux a tenté de mettre fin à ses jours en constatant les conséquences de son acte. Admis d’urgence à l’hôpital, il se trouve dans un état critique. La police, qui a ouvert une enquête pour déterminer les causes de ce drame familial, favorise la piste de graves déboires financiers du chef de famille.
Toutefois, dans les environs de Bonnefin, c’était la consternation compte tenu des premières informations concernant la découverte des victimes d’agression à l’arme tranchante. D’importants effectifs de police ont été dépêchés sur les lieux. Une fois l’évacuation des blessés bouclée, les lieux du crime ont été « cordoned off » en attendant l’arrivée du Principal Police Medical Officer, le Dr Maxwell Monvoisin, et des spécialistes du Scene of Crime Office (SOCO). Vu la gravité des informations initiales, l’assistant commissaire de police Devanand Reekoye du Central CID des Casernes centrales et l’inspecteur Ranjit Jokhoo de la Major Crimes Investigation Team (MCIT) de Port-Louis, ont fait le déplacement à Forest-Side, l’ACP Yousouf Soopun, patron de la MCIT, étant pris dans un procès.
Après les constats d’usage du Police Medical Officer et les premiers relevés des éléments du SOCO, la dépouille d’Asmah Tengnah a été transférée à la morgue de l’hôpital de Rose-Belle, avec l’autopsie prévue cet après-midi.  Les limiers de la CID de Curepipe attendent l’avis des médecins quant à l’état de la jeune fille avant de consigner une déposition complète sur l’agression de ce matin.