Dix-huit jeunes de l’Ouest ont obtenu leur certificat de skipper après avoir bénéficié d’une formation de La Balise Marina, en collaboration avec le ministère du Tourisme, à travers la Tourism Authority. Ils ont également reçu leur « skipper licence », et ce en présence de ministres et députés. L’occasion pour Gilbert Espitalier-Noël, CEO d’ENL Property et promoteur du projet La Balise Marina, de rappeler les engagements sociaux de ce projet foncier.
D’ici la fin de l’année, ils seront une centaine à avoir bénéficié d’une formation de skipper, octroyée dans le cadre du projet de La Balise Marina, située à Rivière-Noire. Outre les 18 jeunes ayant déjà reçu jeudi après-midi, à la Maison de La Balise Marina, leur certificat de skipper, une trentaine d’autres attendent de passer les épreuves en ce sens. Dans le même temps, une quarantaine de personnes attendent de bénéficier d’une deuxième série de formation, laquelle est prévue durant le second semestre de cette année.
S’adressant aux 18 jeunes aptes désormais à endosser la responsabilité de skipper, Gilbert Espitalier-Noël, CEO d’ENL Property, indique que la formation dispensée par le projet foncier de La Balise Marina « ne l’a pas été en vain ». Selon lui, la hausse des activités nautiques dans cette région, du fait des projets immobiliers, permettra aux jeunes certifiés de bénéficier d’un emploi. Et de rappeler que le budget pour la formation à des métiers liés aux activités de La Marina s’élève à pas moins de Rs 25 millions. Prenant la parole, le ministre des Administrations régionales Hervé Aimée a quant à lui indiqué que le développement est l’unique moyen pour que « chaque Mauricien ait sa part du gâteau ». Dans la foulée, il lance : « L’amateurisme d’autrefois a aujourd’hui laissé sa place au professionnalisme. Avec la formation dispensée dans chaque secteur, nous promouvons également la sécurité. » Faisant le point sur le projet de développement de La Balise Marina, il a rappelé l’importance de l’investissement ainsi que l’engagement social des entreprises. Le ministre du Tourisme Michaël Sik Yuen, lui, encourage les entreprises à emboîter le pas de La Balise Marina à travers des projets de Corporate Social Responsibility (CSR). Revenant sur la formation octroyée, le ministre du Tourisme a mis l’accent sur la « qualité du service », rendue possible grâce à la formation dispensée. Dans cette optique, il a énuméré les cours octroyés par la Tourism Authority. « Nous nous concentrons actuellement sur une formation en Customer Care, principalement dispensée aux plaisanciers, Beach Hawkers et chauffeurs de taxi. Ces personnes, qui travaillent à leur propre compte, éprouvent en effet des difficultés à bénéficier d’une formation », a-t-il lancé. Et d’indiquer que son ministère offre également d’autres formations, notamment en Life Saving.
Le ministre du Tourisme est aussi revenu sur les démarches administratives en vue de l’obtention d’un permis. « Nous avons écourté l’échéance et disposons d’une équipe active au sein du ministère permettant aux postulants d’éviter le va-et-vient. L’octroi de permis est désormais beaucoup plus rapide avec la mise en place d’un licensing Committee », devait-il précisé.
La cérémonie de remise de certificats s’est notamment déroulée en présence du leader de l’opposition Alan Ganoo, de Maya Hanoomanjee, députée de la circonscription, de Niven Muneesamy, l’actuel directeur de la Tourism Authority, ainsi que de Robert Pallamy, ex-directeur de la Tourism Authority et formateur pour le projet de La Balise Marina.