Trente couples de Baie-du-Tombeau participeront au Mariage enrichment programme organisé par le ministère de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la Famille. Objectif : consolider la relation entre les époux à travers une meilleure communication et le respect de l’autre.
Mireille Martin, ministre de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la Famille, procédera samedi au lancement de cette session de formation. Elle se tiendra sur trois jours à raison d’une session par mois. La date de la prochaine rencontre est décidée en fonction de la disponibilité des couples.
La formation est assurée par des personnes ressources du ministère de tutelle – notamment des Family Counselling Officers, des psychologues, des travailleurs sociaux –, du ministère de la Santé, de la Indian Ocean Centre for Education in Human Values et de la Mauritius Family Planning and Welfare Association.
Parmi les principaux sujets abordés : la gestion des conflits, la compréhension et le respect de l’autre à travers l’écoute et la communication, le renouvellement de l’engagement du couple, la violence au sein de la famille, la sexualité et la gestion du budget. La formation comprend une causerie. « Des outils sont proposés aux couples pour consolider le lien qui les unit. Ils sont invités à réinvestir les acquis théoriques dans leur vie et en faire un bilan lors de la prochaine rencontre », fait-on ressortir au ministère de tutelle.
Une cinquantaine de couples avaient répondu présents à la première formation assurée en mai par le professeur Suresh Kumar, consultant en gestion et expert dans le domaine de l’éducation des valeurs humaines sur un plan national. À ce jour, indique le ministère, 150 couples ont été touchés par ce programme. Ils viennent notamment de Cité Richelieu, Abercrombie, Cité Vallijee, Floréal, Cité Borstal et Batimarais.
Au Mauricien, un préposé du ministère de tutelle observe qu’il y a une volonté de la part des couples de travailleurs. « Certains ont une longue vie commune. Cependant, ils ne connaissaient pas certains aspects qui pourraient être importants à l’autre. Ils pensaient tout savoir sur la vie conjugale. »
Le ministère de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille souligne que ce programme cadre avec un des objectifs du Plan d’action national sur la famille, qui a pour but de créer des bases solides au sein de la famille et de renforcer la relation dans le couple. Il observe qu’un des problèmes auxquels sont confrontés les couples qui cherchent du soutien auprès des Family Support Bureau concerne les conflits : violence domestiques, manque de communication et de compréhension mutuelle, liaisons extraconjugales et ingérence des beaux-parents.
Par ailleurs, le ministère de tutelle organise des sessions de formation pour les couples qui comptent se marier. Une première a eu lieu en février sur le plan national. Ce programme s’était également étendu sur le plan régional. La formation est organisée en fonction des demandes des nouveaux couples qui se font à travers les Family Support Bureau.