« Former une bonne presse, c’est consolider la démocratie. » C’est en ces termes que Lindsay Rivière, président du Media Trust, a fait part hier, lors de la remise de certificats aux journalistes ayant suivi la formation de deux mois sur les « fondamentaux du journalisme » du CFPJ, Paris, de son appréciation du partenariat avec le Centre de formation pour le perfectionnement des journalistes (CFPJ). Il ajoute que le Media Trust souhaite ouvrir ses formations aux journalistes de l’océan Indien.
Ils étaient 24 journalistes, débutants et chevronnés, à avoir suivi une formation de deux mois. « Une de nos priorités est de mettre en place une école de formation à plein-temps. Le principe est acquis et le niveau de formation est exceptionnel. On est à 400 journalistes à Maurice et le fait de faire partie des 75 journalistes à être formés sur deux mois est une grande réalisation du Media Trust. La presse mauricienne veut avancer et s’adapter aux temps nouveaux », dit-il fièrement. Lindsay Rivière souligne également que les journalistes mauriciens ont pu bénéficier de l’expertise du CFPJ, connue comme l’une des institutions les plus prestigieuses de formation journalistique en France. Il prévoit d’étendre cette formation à Rodrigues, à La Réunion et à Madagascar. « On veut donner une dimension régionale à ce travail de formation de la presse. Nous avons sollicité l’aide de plusieurs ambassades américaines et de l’Inde. Il y aura même un cours sur l’Invesigative Journalism… » Par ailleurs, deux formations de la même envergure se tiendront en juillet et décembre prochains. Cette initiative, indique-t-il, devrait se renouveler l’an prochain.
Valérie Pallier, journaliste et directrice du CFPJ, a mis l’accent « sur les liens très forts » unissant le CFPJ et Maurice. « C’est un accompagnement utile qui pourrait aussi s’avérer intéressant dans les salles de rédaction. Le niveau à Maurice nous conforte et plusieurs participants à ces ateliers de formation en sont ressortis avec des certificats avec mention « Bien » et deux mentions « Félicitations ». » Le mandat du présent conseil d’administration se terminant en mai prochain, Lindsay Rivière dit souhaiter que les nouveaux membres continuent le travail entamé.