Le centre du Mauritius Institute of Training and Development (MITD) de Le Chou à Rodrigues fête ses 20 ans cette année. En guise de bilan, les responsables se félicitent d’avoir assuré la formation de quelque 5 000 stagiaires dans plus d’une vingtaine de filières professionnelles. A cette occasion, le ministre de l’Éducation, Vasant Bunwaree, et le président du conseil d’administration du MITD, François de Grivel, se sont rendus dans l’île pour saluer le travail accompli jusqu’ici et pour encourager les animateurs de cours aussi bien que les stagiaires à poursuivre le travail initié il y a 20 ans de cela.
Le chef commissaire de Rodrigues, Serge Clair, est intervenu pour situer l’importance de la formation professionnelle pour les jeunes dans une île comme Rodrigues. Il n’a pas manqué de fustiger l’attitude de dédain de certains à l’égard de certains métier en affirmant que « mo pa vine sali mo lame dans later mwa ».
« Enn dokter bizin peser pou gagn pwason, enn psikolog bizin enn masson pou range so lakaz, enn direkter bizin enn dimounn pou met so bureau propre », s’est appesanti le chef commissaire pour rappeler à l’audience qu’il n’y a pas de sot métier. Il a dressé un parallèle entre la filière de l’éducation formelle débouchant sur des lauréats et la formation des élites dans le domaine des petits métiers.
Le ministre Bunwaree a commenté le développement qu’a connu Rodrigues au fil des années et surtout grâce à l’éducation gratuite. Il a ajouté que Rodrigues a toujours été partie intégrante du développement de la république de Maurice. Pour le ministre, la mise en place du centre de Le Chou témoigne de l’importance accordée à l’enseignement technique. Il a fait ressortir que le gouvernement croit fermement dans le développement soutenu de l’enseignement technique en ligne avec la stratégie de l’éducation et du développement des ressources humaines.
François de Grivel a été tout éloge pour le parcours accompli par le centre de formation du MITD pour Le Chou. Il a fait état des principes de partenariat public/privé pour la pise sur pied de ce centre avec quatre premières filières, la mécanique, l’électricité, la menuiserie et la soudure, soit celles les plus demandées il y a 20 ans de cela. Une cinquantaine de stagiaires avaient été recrutés pour le démarrage du centre. Faisant état de l’évolution du programme de formation professionnelle, il a évoqué l’introduction de nouveaux matériels pédagogiques, d’équipements et l’ouverture de nouveaux ateliers dans la diversification des programmes d’activités du centre.
Depuis 2009, le centre offre un programme d’alphabétisation de seconde chance et plus de 400 jeunes en ont bénéficié. Le centre travaille actuellement en collaboration avec la National Employment Foundation (NEF) et d’autres ONG. Pour des raisons économiques et pratiques,
certains cours ne sont pas offerts à Rodrigues et des dispositions sont prises pour que des stagiaires Rodriguais soient envoyés à Maurice. Actuellement 35 Rodriguais sont inscrits au Lycée polytechnique Sir Guy Forget et huit à l’école hôtelière Sir Gaëtan Duval. Huit bourses d’études sont offertes chaque année à des Rodriguais au lycée polytechnique de Flacq.
De nouvelles filières de formation disponibles au centre MITD de Le Chou ont été identifiées et annoncées pour les prochaines années. Le centre sera également doté de panneaux photovoltaïques pour être davantage Eco-Friendly.