Depuis le début de la semaine, les nuits ont été particulièrement agitées pour les habitants du Sud dont les maisons se trouvent en bordure de mer. Difficile de dormir lorsque des vagues de plusieurs mètres s’abattent devant votre maison et que vous n’entendez que le bruit de déferlements et constatez que l’eau envahit votre jardin. L’inquiétude était d’autant plus grande que les gabions censés protéger les habitations ont cédé à la succession des aller-retours de la mer.
Même certaines routes du littoral Sud sont devenues dangereuses à l’image de la route de Macondé, près du pont, où le parapet en bordure de route a été sérieusement endommagé par ces vagues qui n’en finissent pas de taper et taper encore. Ailleurs sur le littoral Ouest en particulier, le phénomène a aussi été observé mais l’impact sur le littoral était moindre, les brisants amenuisant en effets des déferlantes. Heureusement, le phénomène climatique n’a fait aucune victime.
Ce bouleversement passager de la vie de ces nombreux habitants du littoral trouve son origine dans un phénomène de houle australe générée au sud des Mascareignes par des phénomènes climatologiques impliquant un anticyclone puissant et des microclimats locaux.
La station météorologique de Vacoas maintient, pour l’heure, l’alerte à la population et professionnels de la mer quant à la dangerosité de ces vagues et les raz-de-marée associés aujourd’hui sur les plages de l’Ouest, du Sud et de l’Est de l’île tout en suggérant que ces fortes houles venues de si loin  s’attenuent graduellement. Le public est prié de faire preuve de grande prudence car la mer restera toujours agitée en raison de la présence de cet anticyclone au sud de la région.
Soyez donc vigilants et prudents !