Suite à l’avis consultatif prononcé, lundi dernier, par la Cour internationale de justice (CIJ) en faveur de la République de Maurice dans l’affaire des Chagos, la salle du conseil municipal de Port Louis accueillera, à partir de 17h, ce mardi, une rencontre qui ambitionne de réunir tous ceux — organisations et individus — qui, chacun à sa façon au cours des dernières 50 années, ont apporté leur contribution au combat. Organisée à l’initiative d’Alain Laridon et de Jack Bizlall, la rencontre se veut “un témoignage et un partage de l’expérience de la lutte menée avec pour objectif de déclencher une action d’envergure qui doit aboutir à la restitution finale de l’archipel des Chagos à Maurice”.

A ce jour, un peu plus d’une dizaine de personnes se sont proposées d’être présentes à la rencontre. Outre Bizlall et Laridon eux-mêmes, on retrouve sur la liste Hervé Lassémillante (l’ancien avocat du Comité social des Chagossiens qu’animait le regretté Fernand Mandarin), Arvind Boolell, Vijay Makhan, Arianne Navarre-Marie, Alan Ganoo, Zul Ramiah, Siven Ramen et Lindsay Morvan. Alain Laridon, qui joue le rôle de coordonnateur, s’affairait, hier encore, à obtenir la participation de Nando Bodha (ministre et auteur d’un livre sur le traitement subi par la communauté chagossienne depuis son déracinement), celle d’un représentant du parti Lalit et de Sylvio Michel des Verts fraternels. Ces derniers nommés sont effectivement reconnus comme ayant été parmi les engagés de la première heure dans la lutte.