Photo illustration
  • La ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun, se veut prudente sur le nombre d’élèves avec moins de quatre Credits

La contestation du critère d’admissions en Lower VI, soit les cinq Credits, devra passer à une phase active. Ainsi, le Kolectif Citoyen, qui envisage de contester en Cour le nouveau critère d’admissions en Lower VI, a juré un affidavit en cours de semaine en vue de se donner un caractère légal. En outre, les principaux animateurs de ce collectif préparent activement une opération de protestation élargie avec réunions et distribution de tracts à travers l’île. Par ailleurs, interrogée lors de son point de presse de la semaine au sujet du nombre de candidats qui n’ont pas réussi à décrocher le Minima de “Four Credits” et ne pouvant ainsi entrer en Lower VI, Leela Devi Dookun-Luchoomun, la ministre de l’Éducation, a répondu qu’elle n’avait pas ces statistiques en sa possession.

« Ce groupe est composé de plusieurs associations et individus, mais nous sommes désormais une seule entité et nous avons juré hier un affidavit à ce sujet », a expliqué au Mauricien Louis Baby Joson, principal animateur du Kolectif Citoyen. Il a confirmé aussi les procédures enclenchées par ce collectif pour servir une mise en demeure au ministère de l’Éducation concernant la décision pour l’obligation d’un minimum de “Four Credits” afin d’accéder en Lower VI pour les études du HSC. Le collectif a déjà déposé une lettre à la ministre de l’Éducation pour lui donner les raisons pour lesquelles il conteste la nouvelle mesure qui, selon eux, prive un bon nombre d’enfants de leurs chances et de leurs droits d’accéder à des classes supérieures après le SC. « Cette nouvelle mesure donne lieu à beaucoup de souffrances chez les jeunes et dans de nombreuses familles. Outre notre action légale, nous nous organisons pour toucher un maximum de parents à travers les médias, les réseaux sociaux et la distribution des tracts, et ce afin d’expliquer notre démarche », lance Louis Joson.

Depuis la nouvelle controverse autour du faible nombre d’admis en Lower VI, la ministre de l’Éducation s’est avant-hier prononcée pour la première fois sur cette question au cours d’une conférence de presse. Malgré les questions des journalistes, Leela Devi Dookun s’est cependant gardée de préciser le nombre d’élèves ayant pu décrocher au moins “Four Credits” et qui ont déjà commencé les classes de HSC en répondant qu’elle n’avait pas les chiffres en sa possession. Concernant un chiffre cité par un journaliste par rapport à un nombre conséquent d’élèves qui n’auraient pas obtenu les quatre crédits nécessaires pour pouvoir entrer en Lower VI cette année, la ministre n’a cependant ni démenti, ni confirmé ce chiffre, répondant tout simplement qu’un nombre élevé d’élèves n’y arrivait pas chaque année.

Par ailleurs, selon nos informations, le ministère de l’Éducation aurait déjà établi la liste des transferts d’élèves en Lower VI d’un collège d’État à un autre établissement d’État, et d’après le calendrier du ministère, les concernés devront se présenter dans leur nouvelle école durant la semaine du 4 au 8 février, soit la semaine prochaine. Une fois cet exercice de transfert interne terminé, le ministère lancera alors les appels à candidatures pour des places libres dans ses collèges à l’intention des élèves du secondaire privé.