En dépit d’une hausse du niveau de nos réservoirs qui ont atteint 59,1% et également des nappes phréatiques qui reprennent des couleurs après les pluies diluviennes qui ont arrosé tout le pays la semaine dernière, la Central Water Authority (CWA) a revu à la baisse le nombre d’heures de distribution d’eau dans plusieurs régions. Ainsi, dans la capitale, la fourniture d’eau est passée entre deux et quatre heures par jour. Dans l’Est, au lieu de 24/24h, le robinet ne coulera que 8 heures, et dans le sud, les abonnées ne recevront l’eau que 10 heures quotidiennement. Une révision temporaire, selon la CWA qui a pris des dispositions pour soulager ses abonnés, notamment avec des camions-citernes qui sillonneront ces régions chaque jour.
Les grosses averses qui ont arrosé le pays la semaine dernière ont été bénéfiques à l’ensemble de nos réserves d’eau qui affichaient à vendredi dernier un taux de remplissage de 59,1%. Une situation plus ou moins confortable en cette période de l’année. Cependant, même le jour de la Noël, les officiers de la CWA étaient sur le qui-vive avec des problèmes de distribution d’eau dans différentes régions, dont Rose-Hill, Beau-Bassin, et principalement à Port-Louis. Une situation que l’organisme responsable de la distribution d’eau impute aux filtres endommagés par l’eau boueuse dans certaines stations de traitement. “On a été contraint de procéder à des coupures d’eau dans certaines régions, dont Port-Louis, mercredi et jeudi à cause de l’eau boueuse qui a obstrué nos filtres dans notre station de traitement d’eau à Pailles”, explique la CWA. C’est dans cette optique d’ailleurs que les membres du Water Monitoring Committee de la CWA qui se sont réunis vendredi, pour passer en revue la situation après les grosses pluies, ont établi de nouveaux horaires pour une meilleure distribution.
La région la plus affectée est Port-Louis. Plus précisément les régions alimentées par la station de traitement de Pailles, soit Plaine Verte, Vallée-Pitot, Tranquebar et le Ward IV. Au lieu de 10 heures par jour, la fourniture d’eau sera assurée entre 2 à 4 heures par jour, notamment entre 05h30 et 07h30 et entre 17h30 et 19h30. Pour assurer que les habitants de ces régions reçoivent l’eau, la CWA a recours aux camions-citernes qui sillonneront ces localités quotidiennement. De même, des dispositions spéciales ont été prises s’agissant de la fourniture d’eau à l’hôpital Jeetoo. La situation ne s’améliorera pas tant que l’eau boueuse ne sera pas évacuée, précise la CWA, indiquant que les travaux en marge de l’installation du Rapid filtre project, au coût de Rs 725 millions, pour permettre de pallier ce genre de situation, à chaque fois qu’il y a une hausse de la pluviométrie et de l’eau boueuse, parvenue à 80% ne seront complétés qu’en mars 2015. En attendant, des mesures immédiates ont été prises pour soulager les habitants de la capitale, avec notamment l’apport de 10 000m3 d’eau provenant de Pierrefonds et 3000m3 du réservoir de la Nicolière pour approvisionner les Port-louisiens via la station de traitement de Pailles.
La région Est également, plus précisément Petit-Sable, Grand-Sable, Beau-Champ, et Bel-Air, est aussi affectée par une réduction des horaires de fourniture d’eau. Ce, car les sources alimentées par les rivières ne sont pas opérationnelles suivant les perturbations causées sur les filtres par l’eau boueuse après les récentes pluies. Ainsi, la distribution d’eau dans ces régions ne sera plus 24/24h, mais de 8 heures quotidiennement, notamment de 04h00-08h00 et de 16h00-20h00. Les habitants du Sud également ne perçoivent plus l’eau 24/24h, mais 10 heures seulement par jour. Les régions concernées par ces nouveaux horaires sont Chemin-Grenier, Chamouny, Surinam, Riambel, Rivière-des-anguilles, Souillac, Tyack, Camp-Diable, et Rivière-du-Poste.
Le Nord et l’Ouest pas affectés
Aucun changement toutefois pour les abonnés du Nord et de l’Ouest qui percevront l’eau toujours selon les mêmes horaires récemment établis par la CWA. Sur le Plateau central, les régions les plus affectées, en dépit d’une hausse notée au niveau des nappes phréatiques, sont celles situées dans les basses Plaines Wilhems. Si à Palma et Bassin le robinet coule deux fois par jour, désormais, à Stanley, Roches-Brunes, Plaisance, l’eau ne coulera qu’une heure par jour. Ce en raison d’un problème technique au niveau du réservoir de Stanley, explique la CWA, précisant que ces mesures sont temporaires. Cependant, l’organisme indique qu’avec la légère hausse notée au niveau des nappes phréatiques de Hollyrood et Pierrefonds, les horaires de distribution ont été revus à la hausse pour les régions de Cité Barkly, Chebel, Beau-Bassin et Belle-Étoile. “Pour un retour à la normale de cette situation, il faudra attendre que le temps s’améliore”, indique-t-on à la CWA.