Jack Bizlall, nouveau porte-parole des ex-employés du Foyer Namasté en grève de la faim depuis le 1er mai, a annoncé que ce mouvement de protestation prendra fin samedi. La marche à suivre sera décidée le même jour après un forum-débat que tiendra le Comité de soutien au Jardin de la Compagnie à Port-Louis.
« Cette grève de la faim doit prendre fin. Elle a trop duré ! On ne peut raisonnablement laisser chaque soir sept à huit femmes dormir dans le Jardin de la Compagnie loin de leurs familles. C’est inacceptable ! Nous avons aussi pris des dispositions pour que les occupantes du kiosque cessent leur grève samedi », a déclaré Jack Bizlall lors d’un point de presse à Port-Louis.
Le nouveau porte-parole des grévistes de la faim se dit révolté de la manière dont le dossier lié aux ex-employés du Foyer Namasté, membre de l’Association d’Hébergement pour les Personnes Inadaptées (AHPI), est géré. Le syndicaliste n’écarte cependant pas la possibilité d’une autre grève de la faim à compter de dimanche. « Deux nouveaux visages entreront peut-être en grève à ce moment-là. Tout dépendra de la tournure du forum-débat qui aura lieu samedi après-midi », soutient M. Bizlall.
Le porte-parole invite les organisations oeuvrant dans le milieu de l’enfance et des personnes souffrant d’un handicap à assister à cette rencontre qui débutera à 16 heures au Jardin de la Compagnie à Port-Louis. « Toutes les personnes qui souhaiteront témoigner des conditions à l’AHPI seront libres de le faire ce jour-là », dit-il. Pour le syndicaliste, le forum-débat doit être synonyme d’un coming-out des personnes qui ont côtoyé le Foyer Namasté.
Jack Bizlall a aussi critiqué la stratégie de travail de Mireille Martin, ministre de l’Égalité des genres et du Développement de l’enfant. Car, dit-il, si le centre est aujourd’hui fermé c’est parce que son permis de Place of Safety délivré par le ministère de cette dernière a été suspendu.