La Fédération des Syndicats du Secteur Public (FPSOU) demande la mise en place d’un Fact Finding Committee sur l’allocation d’un contrat de Rs 85,7 M à Rey Lenferna et de la manière dont les travaux de climatisation ont été faits dans le bâtiment Emmanuel Anquetil à Port-Louis. Ces problèmes durent depuis trop longtemps, a soutenu Rashid Imrith, président de la fédération, lors d’une conférence de presse dans les locaux de la FPSOU jeudi après-midi.
Cela fait environ sept ans que le gouvernement a alloué un contrat à la société Rey Lenferna pour refaire le système de climatisation dans le bâtiment Emmanuel Anquetil. Ce système devait être opérationnel depuis septembre 2009 mais il comporte plusieurs failles, soutiennent les syndicalistes. Rashid Imrith explique qu’en plusieurs occasions, les climatiseurs ont cessé de fonctionner, entraînant des plaintes à cet effet. Depuis le début de la semaine, ces climatiseurs ont complètement cessé de fonctionner, dit-il.
« Pa kapav depans kass dimounn san nou kone ki pe fer ar sa kass la », a fait ressortir Rashid Imrith. En 2012, une lettre officielle de la FPSOU a été soumise à l’ICAC à ce sujet afin de réclamer une enquête, tout en faisant mention d’autres soucis auxquels est confronté le bâtiment. « Nou ti dir ki sistem la pa fonksione », affirme le syndicaliste.
Une réunion avec le Senior Chief Executive du ministère de la Fonction Publique s’est tenue mardi, rassemblant les parties concernées par ce problème. Il ressort des discussions que les inondations de 2013 seraient la principale cause des dysfonctionnements des climatiseurs. Mais Rashid Imrith soutient que ce problème remonte à bien avant et dure depuis des années. C’est pour cela que le président de la FPSOU demande l’intervention des ministres Nando Bodha et Alain Wong pour mettre sur pied un Fact Finding Committee pour enquêter sur les travaux entrepris par Rey Lenferna. « Tou sa bann zone donbr la bizin eklersi », dit-il.