Dans le sillage de sa rencontre avec le directeur du Pay Research Bureau (PRB) hier, la Federation of Public Sector and Other Unions (FPSOU) a tenu une conférence de presse dans ses locaux pour faire le point sur ce qui ressort de cette réunion. Rashid Imrit, son président, a ainsi demandé qu’un rapport intermédiaire soit publié concernant la compensation salariale.
L’entrevue entre la FPSOU et le directeur du PRB tournait autour de la publication du prochain rapport et des requêtes de Rashid Imrit dans le cadre de l’amélioration des conditions pour les employés du secteur public. L’un des problèmes relevés par ce dernier concernait principalement la compensation salariale des fonctionnaires. Il explique ainsi qu’à la sortie du dernier rapport (Ndlr : celui de Dev Manraj), « environ 90 000 fonksioner pann gagn konpansasion e se enn diskriminasion anver sa bann dimoun la ». Il continue : « Mem en janvie 2015, bann salarie pa pou tous sa kass-la. »
Pour remédier à cette situation, la FPSOU a proposé la publication d’un rapport intermédiaire afin de permettre aux salariés du secteur public d’obtenir leurs compensations couvrant une période de 24 mois, c’est-à-dire de janvier 2013 à décembre 2014. Rashid Imrit lance d’ailleurs un appel au Premier ministre, lui demandant de « koriz diskriminasion ki ena enver bann ti travayer ».
La FPSOU a également fait des requêtes officielles concernant la publication du prochain rapport du PRB, prévue pour 2016. L’une d’entre elles demandait à ce que le PRB travaille indépendamment, tout en étant à l’écoute des propositions syndicales et de leur directeur, mais surtout que le gouvernement ne devrait pas imposer de plafond financier. Objectif : permettre que le rapport soit complet. De plus, une demande a été formulée pour que le rapport final sorte en octobre 2015 pour être implémenté d’ici janvier 2016. «  Bann dimoun ki okip rapor PRB bizin amelior zot servis me san touss bann drwa aki de bann fonksioner », a expliqué le président de la FPSOU. Il a d’ailleurs demandé que « bann travayer bizin ena o mwin ene promosion dan zot carier », ajoutant : « Sak 10 an travayer bizin evolie. »
En ce qui concerne la pension que les fonctionnaires reçoivent, la FPSOU explique que ces derniers se retrouvent « perdants » car cette pension « est basée sur 33 ans de service », alors que beaucoup travaillent au moins 40 ans. « Gouvernman finn desid fer ene survey par rapor a sa sitiasion la me zot pa finn komans li (…) Bizin komans fer survey la parski pe kokin kass dimoun », a déclaré Rashid Imrit.