Olivier Giroud a été « déçu de ne pas jouer » contre le Honduras (3-0) dimanche, mais « la vie continue » pour l’attaquant, a déclaré mardi Guy Stéphan, l’entraîneur adjoint de l’équipe de France.
« Il avait été déçu de ne pas jouer et tant mieux, ce serait inquiétant qu’il ne soit pas déçu de ne pas jouer », a expliqué Stéphan en conférence de presse à Ribeirão Preto.
« Didier (Deschamps) lui a parlé, aujourd’hui la vie continue. Olivier, cette déception au départ, ça ne l’a pas empêché de marquer avec Loïc Rémy » lundi, lors du match d’entraînement des remplaçants, contre les moins de 19 ans de Botafogo, a-t-il poursuivi.
Selon lui, le fait qu’Antoine Griezmann ait été préféré à Giroud s’explique par « un choix stratégique, de jeu, de mettre un joueur plus à l’aise sur le jeu court, pour déstabiliser une défense. Ca ne veut pas dire que ce même choix sera effectué contre la Suisse, l’Equateur, ou pour la suite », si la France va plus loin dans la compétition.
Les Bleus rencontreront la Suisse vendredi à Salavaor de Bahia à 16h00 locales (19h00 GMT).