Ni l’espace exigu ni la chaleur ne pouvaient avoir raison de l’excitation à l’idée de participer à la Master class de François Jeanneau. Samedi dernier, les élèves de l’Atelier Mo’Zar avaient rendez-vous avec le grand saxophoniste. Histoire de lui présenter en avant-première le répertoire prévu pour la clôture du Ernest Wiehe Jazz Festival, mais surtout de faire le plein de conseils pour affiner leur façon de jouer.
Samedi 12 septembre à 14h à l’Atelier Mo’Zar, Roche Bois. Les fenêtres et les portes sont grandes ouvertes, laissant entendre saxophones, contrebasse, batterie et autres cuivres. Habitué à cette sérénade, le voisinage vaque à ses occupations, sans vraiment prêter attention à cette séance de répétition. Pourtant, ce samedi n’est pas comme les autres. Les élèves de l’Atelier Mo’Zar reçoivent la visite de François Jeanneau pour une Master class, un cours donné par un professionnel pour partager ses connaissances et son expérience.
Le saxophoniste français, parrain de la quatrième édition du Ernest Wiehe Jazz Festival, ne s’attendait pas à rencontrer une telle brochette de talents. À la fois surpris et conquis, le musicien ne peut cacher son étonnement. “Je savais déjà qu’ils étaient bons, mais je me retrouve devant des professionnels. Que veux-tu que je leur apprenne de plus ? Ils ne me facilitent pas la tâche”, lâche François Jeanneau, tout sourire, à Philippe Thomas, celui qui a repris le flambeau depuis la disparition de José Thérèse. Du côté des élèves de l’Atelier Mo’Zar, il n’est pas question de jouer les timides. C’est l’occasion rêvée de faire évaluer leur talent.