Intervenant ce matin au Dr James Burty David Recreational Centre, Pointe-aux-Sables, dans le cadre du François Sockalingum Award 2014, la ministre de la Sécurité sociale et de la Solidarité nationale, Sheila Bappoo, a exhorté les enfants handicapés à persévérer dans leurs études.
Cet Award, qui depuis janvier 2014 représente une allocation mensuelle de Rs 750, a été introduit en 1992 par le National Council for the Rehabilitation Disabled Persons. Il vise à récompenser les étudiants handicapés du primaire, secondaire et tertiaire qui ont brillamment réussi leurs examens et à les encourager dans la poursuite de leurs études.
« Pou reisi dan lavi ou bizin enn sertifika », a lancé la ministre aux bénéficiaires de la bourse ainsi qu’à leurs parents. « La formation et l’éducation sont à la base de toute société inclusive », a-t-elle insisté.
La ministre souligne que le nombre de jeunes handicapés ayant réussi aux examens du HSC est passé de 409 en 2000 à 1 209 en 2011. De même, le nombre de ceux ayant complété leurs études universitaires est passé de 164 à 545. « Cela démontre que petit à petit il y a un changement de mentalité de la société civile, des parents, des ONG et des concernés eux-mêmes en faveur de l’éducation des jeunes handicapés ».
Sheila Bappoo a annoncé la publication prochaine du Plan stratégique 2014/2024 pour le secteur des handicapés à Maurice. « Cette Stratégie nationale, qui obtiendra sous peu l’aval du Conseil des ministres, sera en ligne avec la Convention des droits des personnes handicapées ». Elle a aussi invité ceux présents à venir au Dis’Ability Business Forum qui se tiendra les 15 et 16 septembre au Swami-Vivekananda International Conference Centre de Pailles. Ce forum, organisé par le ministère de la Sécurité sociale en collaboration avec le Training and Employment of Disabled Persons Board (TEDPB) et la Rainbow Foundation, sera une plate-forme qui réunira les ministères, les corps para-étatiques, les ONG et les handicapés pour améliorer l’employabilité de ces derniers à travers un meilleur accès à la formation et l’éducation. « Nous voulons mettre l’accent sur la compétence des handicapés et non sur le handicap ».
Dans la même foulée, la ministre a annoncé l’institution prochaine à Floréal, sur une base pilote, d’un Respite Centre, au coût de Rs 1,5 million, pour les handicapés et les personnes du troisième âge. Ce projet sera réalisé en collaboration avec la National Development Unit et la municipalité de Vacoas-Phoenix. « Ce qui va permettre à ceux qui s’occupent d’eux de souffler un peu », a-t-elle indiqué.
Par ailleurs, les 10 bénéficiaires du François Sockalingum Award 2014 (voir encadré) reçoivent chacun à partir de janvier 2014 une allocation mensuelle de Rs 750. Cette allocation mensuelle, qui était de Rs 500, a été augmentée à Rs 750 depuis janvier dernier. De ce fait, chacun des bénéficiaires a reçu ce matin un chèque de Rs 6 000 représentant l’arrérage qui leur est dû de janvier à août 2014.
Lors de la même cérémonie de ce matin, Arthee Burtony et Yaaseen Edoo ont chacun reçu un trophée en tant que role-model pour les jeunes handicapés de Maurice. Arthee Burtony, malvoyante et diplômée en droit (LLB), a été choisie par le gouvernement américain avec 500 autres jeunes africains pour suivre une formation de six semaines dans une université américaine dans le cadre du President’s Obama’s Young African Leadership initiative Programme. Yaaseen Edoo, informaticien handicapé physique, a lui été sélectionné par A World at School pour être parmi ses 500 Global Young Ambassadors pour promouvoir l’éducation dans le monde.
Cette année, deux jeunes Rodriguais vont bénéficier de l’allocation du François Sockalingum Award, a également annoncé Sheila Bappoo.
À cette occasion, des fauteuils roulants adaptés ont également été distribués à des personnes sévèrement handicapées.