Le co-directeur de la Compagnie mauricienne de textile a, dans une interview accordée samedi au Mauricien, tiré la sonnette d’alarme concernant l’industrie du textile. « La situation est inquiétante ! » lance François Woo alors que son entreprise a réalisé des profits de plus de Rs 1,2 milliard pour la dernière année financière. « Je crains que ces résultats ne se renouvellent pas », affirme-t-il. Entouré de son co-directeur, Louis Lai Fat Fur, et de deux autres directeurs, Jay Lai Fat Fur et David Too, l’entrepreneur trouve que l’environnement actuel à Maurice n’est pas propice à l’investissement, que le taux de la roupie par rapport aux principales devises comme la livre sterling et l’euro ne place pas le pays dans une position compétitive par rapport à ses principaux concurrents. Il préconise une meilleure concertation entre l’État et le secteur privé en vue de dégager un pacte de croissance, comme en Europe, afin de générer de l’emploi et inciter à l’investissement.