Cela fait plus de deux ans que Premeduth Bhoyro s’est fait facturer pour deux téléphones portables qu’il n’aurait pas achetés. Il nous raconte sa tourmente et son calvaire administratif.
Dans la semaine du 4 juillet 2009, Premeduth Bhoyro, un habitant d’Alma, reçoit sa facture de téléphone. Rien ne le surprend. Ce sera sa soeur trois jours plus tard qui attirera son attention sur un détail. Sa facture fait mention de l’acquisition de deux cellulaires : l’un facturé à Rs 2 318.72 au mois et l’autre à Rs 1159.30 au mois également. « Zot finn charge mwa pou deux telefonn ki monn pa finn pran », nous avance-t-il. Son carnet de présence atteste qu’il était au travail à Vacoas les 1er et 2 juillet, dates auxquelles les deux téléphones portables auraient été achetés à Port-Louis.
Premeduth Bhoyro nous explique ensuite son calvaire administratif. « Environ de semenn pli tar, monn desann Port-Louis, monn al dimann dan magazin kot sa bann telefonn-la finn pran […] Monn koz ek enn madam responsab laba […] Li montre mwa kopi resi-la. Pa mo signatir sa, pa mo ladres ki lor-la », rétorque-t-il. La responsable du magasin lui aurait ensuite conseillé de suivre les procédures. Envoyer d’abord une lettre au siège de la compagnie de télécommunication et de porter plainte à la police.
Sa lettre aurait été envoyée mais sa plainte n’aurait été enregistrée que le 27 novembre 2009. La version de Premeduth Bhoyro : « Monn al Line Barracks, bann-la dir mwa al Pope Hennessy… Pope Hennessy bann-la dir mwa al Line Barracks […] Apre zot dir mwa al dan lapolis mo rezion […] ziska stasyon Moka tou monn ale […] Ziska finalman mo fer depozisyon Central CID ».
Premeduth Bhoyro déplore par ailleurs que depuis le 25 janvier 2010 « pann fer nanié ziska zordi ». Mais n’aura-t-il pas continué à faire pression sur les enquêteurs, sur la compagnie de télécommunication mobile, tenté de chercher conseil légal ? « Depi 2009 mo pa finn gagn kontak avek parti konserné. Mo pa koné ki pe arivé. Mo pa trotro koné […] Depi 2010 mo telefonn inn koupé, zot enkor pe avoy bann let ki dir mwa peye : mo dwa ziska Rs 30 000. »
Une grande confusion surtout ressort de notre entretien avec Premeduth Bhoyro. Son manque d’insistance ne s’apparenterait pas plus au laxisme qu’à une méconnaissance « handicapante » des procédures.
———————————————————————————————————————————
Délit de fumer dans un avion: Un Français sommé de payer Rs 25 000 d’amende
Un ressortissant français a comparu hier devant la vice-présidente de l’instance criminelle de la Cour intermédiaire pour avoir fumé la semaine dernière dans un avion à destination de Maurice. En vacances dans le pays, il a reconnu les faits et plaidé coupable. Prenant en considération toutes les circonstances de l’affaire, la magistrate Renuka Dabee l’a condamné à payer une amende de Rs 25 000.