Plusieurs banques commerciales ont été victimes de « card skimming ». Cette opération de clonage de cartes bancaires ou de guichets automatiques (ATM) consiste en l’installation d’un minuscule appareil à l’intérieur d’un ATM pour enregistrer ou transmettre les données des cartes bancaires, lesquelles sont ensuite utilisées à des fins criminelles.
On apprend dans les milieux bancaires que de nombreux cas de « card skimming » ont été rapportés dans diverses institutions, dont celles considérées comme les plus importantes au niveau du système bancaire domestique. Les banques concernées ont eu, en différentes occasions, à procéder au remboursement des clients pénalisés. Suivant ces récents cas de clonage de cartes, Rishi Sookun, responsable du département de ce service à la SBM, a fait publier hier un communiqué pour prévenir les détenteurs.
« La SBM, à travers son équipe de ‘Proactive Risk Management’, a remarqué une tendance à la hausse dans les cas de clonage de cartes, plus connu comme ‘card skimming’, à l’étranger aussi bien qu’à Maurice. Récemment, nos compétiteurs de même que la SBM ont été pris pour cible par les ‘skimmers’. De ce fait, la banque a proactivement rehaussé son niveau de sécurité dans l’intérêt de ses clients. Suite aux récents cas survenus au Sri Lanka, la SBM tient à rassurer sa fidèle clientèle que toutes les mesures ont été prises pour assurer la sécurité de ses clients », souligne Rishi Sookun. Ce dernier a tenu à mettre en garde les détenteurs de cartes émises par la SBM : « Nous recommandons à nos clients qui voyagent d’aviser la banque avant leurs déplacements afin que nous puissions empêcher toutes transactions douteuses sur les cartes. »