Winsy Buttié, une ancienne Senior Executive du groupe Appavoo, conteste l’injonction Mareva émise en Cour commerciale contre elle et contre Marie Denise Henry en mars dernier. Il avait été ordonné à ces dernières de ne pas vendre leurs biens et de déclarer leurs avoirs dans le cadre des poursuites civiles intentées contre elles pour fraude au préjudice du groupe Appavoo.
Dix points ont été avancés par l’ancienne Senior Executive du groupe Appavoo, dont le fait qu’elle n’est pas impliquée dans cette fraude et que la juge n’avait pas pris en considération des arguments en sa faveur. Winsy Buttié soutient que tous les paiements qu’elle a reçus peuvent être vérifiés dans le registre de la compagnie. Ces paiements, selon elle, sont ses salaires et bénéfices approuvés par Clensy Appavoo.
Cette fraude massive dénoncée par le CEO du groupe Appavoo, Clensy Appavoo, avait été révélée au grand jour le 14 février 2014. Clensy Appavoo explique qu’à la suite de problèmes de “cash-flow”, des “misappropriation of funds” au préjudice de la compagnie avaient été découvertes. La fraude au préjudice de la compagnie est à hauteur de Rs 114 770 418. Après la tenue d’un comité disciplinaire le 3 mars 2014, Winsy Buttié avait été licenciée.
Clensy Appavoo affirme que l’ancienne Senior Executive du groupe était aussi sa Personal Assistant. Winsy Buttié s’occupait de son agenda et avait accès à tous ses comptes bancaires, relevés et chéquiers. Elle était aussi responsable de tous les banking files du groupe et des tax returns. Elle s’occupait en sus de tout ce qui avait trait aux finances du groupe.
Selon les conclusions de la juge avant l’émission de l’injonction Mareva, il n’y a pas eu uniquement fraude mais aussi des cas de faux et usage de faux concernant les payroll sheets. Par le truchement de cette injonction Mareva, la juge a aussi ordonné à Winsy Buttié et à Marie Denise Henry de dévoiler tous leurs avoirs à Maurice et à l’étranger. Les deux femmes peuvent toutefois faire des retraits mensuels de Rs 100 000. Pour cet appel, Winsy Buttié a retenu les services de Me Maxime Sauzier, State Counsel, et de l’avoué Jaykar Gujadhur.