Le procès intenté à l’ancien président du conseil d’administration du Groupe Mon Loisir (GML) Thierry Lagesse, poursuivi pour fraude douanière sur l’importation d’une Mercedes Benz (SLS 63 AG), aux côtés de Dhaneshwar Toolsee, directeur de la société d’importation de véhicules SS Motor Point, et Ashish Seeburun, enseignant de profession, a repris ce matin avec l’audition de plusieurs autres témoins de la Poursuite. Le Senior Executive de City Brokers Ltd, là où la voiture était assurée, Jean Marc Barbot, a déclaré en Cour que Thierry Lagesse était celui qui l’avait appelé en premier pour demander une cotation. Une fois le contrat d’assurance finalisé, a soutenu le témoin, « c’est l’ancien président du conseil d’administration du Groupe Mon Loisir qui payait les Insurance Premium ».
Le Senior Executive de City Brokers Ltd a indiqué que la voiture Mercedes Benz était assurée chez la compagnie de février 2011 à juillet 2013 à une valeur de Rs 18 M. Il devait déclarer que c’est Thierry Lagesse qui l’avait contacté en premier au téléphone pour avoir une cotation pour l’assurance et par la suite, Dhaneshwar Toolsee l’avait appelé. Par la suite, la compagnie avait obtenu feu vert pour aller de l’avant avec le contrat d’assurance. M. Barbot a soutenu que c’est Thierry Lagesse qui payait les Insurance Premium.
Par ailleurs, Me Shaffick Sookeea, avoué, a confirmé en Cour que l’affidavit juré en Cour suprême par Ashish Seebarrun avait été rédigé par lui se basant sur les informations que ce dernier lui avait données. L’audience a par la suite été suspendue pour un moment, certains témoins de la Poursuite, dont des officiers de douane, ne s’étant pas présentés. Après plus d’une heure, deux officiers sont venus. Narainduth Lakhan, Officer in Charge à la NTA, a produit un extrait du registre des voitures à la NTA. Il en ressort que la voiture était enregistrée au nom d’Ashish Seeburun et ce dernier avait pris possession du véhicule le 24 février 2011. Le procès a été renvoyé au 6 avril, date à laquelle les cinq derniers témoins de la poursuite seront entendus.
Ashish Seeburun est poursuivi devant la Cour intermédiaire aux côtés de Thierry Lagesse et Dhaneshwar Toolsee sous une charge de complot dans le cadre d’une fraude sur l’importation de voitures de luxe par le Returning Resident Scheme. Lors de la dernière audience, Me Hervé Duval avait soutenu que « la police n’a jamais mené une enquête indépendante de celle de la douane et s’était contentée des informations fournies par les officiers de douane ». Le main Enquiring Officer du CCID, le PS Bundhoo, avait alors été appelé comme témoin. Le PS Bundhoo avait produit des documents saisis par des Custom Officers lors d’une fouille au domicile d’Ashish Seeburun. Il s’agit entre autres de relevés bancaires, de contrats, de certificats d’assurances. Le sergent avait confirmé que tous ces documents lui avaient été remis par la douane qui avait a priori fait son enquête et saisi tous ses documents.