Le démantèlement du réseau d’importation frauduleuse de bolides de luxe se poursuit. Ce matin, le Central CID a procédé à une nouvelle arrestation dans cette affaire avec en toile de fond une fraude de Rs 4,2 millions sous forme de manque à gagner de Rs 4,2 millions à l’importation d’une Porsche Panamera immatriculée Z 514. Le dossier d’une autre voiture de luxe de la même marque mais une de la catégorie Cayenne devra aboutir à de nouvelles arrestations dans les prochains jours.
Ce matin, Ghoorun Muhammad Noorshadally a été placé en état d’arrestation par les hommes des ACPs Pregassen Vuddamalay et Heman Jangi, dans l’enquête sur une importante fraude fiscale à l’importation de cette Porsche Panamera. Après une première séance d’interrogatoire, le suspect a comparu devant le tribunal de Port-Louis pour son inculpation provisoire. La police devait objecter à sa remise en liberté provisoire car d’autres arrestations sont à prévoir dans cette même affaire.
La Porsche Panamera, immatriculée Z 514, avait été importée en novembre 2010 sous le nom de Ghoorun Muhammad Noorshadally. Mais une enquête de la Mauritius Revenue Authority soupçonne que ce dernier ne serait qu’un prête-nom avec le fisc accusant un manque à gagner de Rs 4 209 259 sous forme de droits douaniers et autres taxes à l’importation.
Pour la MRA, le véritable propriétaire n’est autre que Shakib Muhammad Rujubally. Le dossier transmis au central CID contient des preuves pour soutenir cette accusation. Les procédures d’importations ont été assurées par les soins de SS Motor Point Ltd de Dhaneshwar Toolsee comme ce fut le cas de la Mercedes-Benz de 6 200 cc de Thierry Lagesse.
La prochaine étape sera la mise sous séquestre aux Casernes centrales de la Porsche Panamera par le Central CID et également l’arrestation du complice. De son côté, Dhaneshwar Toolsee a déjà été entendu sur cette affaire par les limiers du Central CID.
L’autre dossier, qui devra faire enquête de la part de la police, concerne l’importation frauduleuse d’une Porsche Cayenne. Le propriétaire officiel de cette voiture de luxe devra être interpellé pour le délit de sous-facturation alors que l’utilisateur, un gérant d’hôtel, devra être inculpé de complicité « to defraud the MRA ».
Outre ces deux dossiers, le Central CID se penche sur une quinzaine d’autres cas d’importations frauduleuses de grosses berlines, dont d’autres Porsche encore.
Affaire à suivre.