L’enquête du Central CID sur la fraude fiscale alléguée de l’ordre de Rs 8 millions à l’importation d’une Mercedes Benz SLS 63 AMG de 6 200 cc a amorcé hier un tournant déterminant. En complément à la Documentary Evidence compilée par les limiers du CCID et des enquêteurs de la Mauritius Revenue Authority (MRA) au sujet de cette affaire, les hommes des ACPs Pregassen Vuddamalay et Heman Jangi sont en présence des aveux d’un des suspects, en l’occurrence Dhaneshwar Toolsee, habitant Plaine-des-Papayes, et directeur de SS Motor Point. Entre-temps, Thierry Lagesse, président du conseil d’administration du Groupe Mon Loisir, le No 1 des Top 100 Companies à Maurice, a émis un communiqué pour faire comprendre qu’il ne compte nullement commenter cette affaire dans la conjoncture.
Dans la première partie de son interrogatoire, hier, dans les locaux du Central CID, le patron de SS Motor, compagnie qui a importé la berline de luxe, a révélé son rôle dans cette affaire. Il a retenu les services de Me Joy Seewooram et il a été placé en état d’arrestation au Moka Detention Centre pour la nuit d’hier à ce matin.
Le suspect Dhaneshwar Toolsee a été reconduit aux Casernes centrales dans la matinée pour la suite de son interrogatoire et sa comparution devant le tribunal pour son inculpation provisoire pour le délit en vue d’escroquer l’État d’une somme de Rs 8 millions sous le Returning Citizen Scheme. Il devrait retrouver la liberté provisoire contre le versement d’une caution en l’absence d’objection de la part de la police.
« Sa misie-la (Thierry Lagesse) ti vine swazir loto lor internet dans mo buro. Samem loto (la Mercedes de 6 200 cc) li ti swazire », aurait déclaré en substance Dhaneshwar Toolsee en réponse à des questions de l’Investigating Panel placé sous la responsabilité du sergent Bhundoo du Central CID. Il a ajouté que les premiers contacts entre les principaux protagonistes, soit lui-même, Thierry Lagesse et Ashish Kumar Seeburrun, le Mauricien ayant résidé pendant longtemps à l’étranger avant de rentrer au pays, dans ce qui est en passe d’être connu comme l’affaire Thierry Lagesse, avaient été établis vers la fin de 2011 en vue de l’importation de cette grosse cylindrée.
Confronté à des documents officiels au sujet de cette transaction, en l’occurrence un transfert de l’ordre de £ 89 997.84 effectué par Thierry Lagesse au nom de SS Motor en date du 5 janvier 2011, Dhaneshwar Toolsee a fait état de toutes les étapes menant au dédouanement de la voiture de luxe, immatriculée 1177 FB 11, en présence du premier nommé en février 2011.