Quelque 493 cas de falsification de Horse-power ont été enregistrés dans l’enquête sur la National Transport Authority (NTA). Cependant, aucune poursuite n’a été initiée jusqu’ici. Seuls quatre dossiers ont été référés au Directeur des Poursuites Publiques (DPP) pour avis. Dans les 489 autres cas, l’enquête suit son cours.
Le député Reza Uteem a interrogé le Premier ministre sur l’évolution de l’enquête concernant les Horse-power falsifiés à la NTA. Il voulait connaître le nombre d’arrestations, de voitures saisies et si des poursuites ont été initiées.
Le Premier ministre a répondu qu’au 7 juillet 2016, 493 cas de falsification de Horse-power ont été répertoriés. Dans le sillage de cette enquête, 37 personnes ont été arrêtées et relâchées sous caution. De ces 493 cas, 489 sont toujours sous investigation, tandis que le dossier des quatre autres ont été référés au DPP pour avis. À ce jour, a révélé sir Anerood Jugnauth, aucune poursuite n’a été initiée.
Par ailleurs, 27 véhicules ont été saisis par la police. De ceux-là, 21 ont été restitués suivant un avis du DPP. Trois autres ont été rendus à leurs propriétaires après des examens effectués par des experts. Trois véhicules sont sous la responsabilité de la police.
Le député Reza Uteem a demandé au Premier ministre pourquoi l’ASP Tuyau a été dessaisi de l’enquête. Ce à quoi sir Anerood Jugnauth a répondu qu’il n’avait pas la réponse.