Après les deux premières séances de dépositions consignées par Clensy Appavoo, fondateur de HLB Appavoo Associates Ltd, le Central CID prend l’envergure de la fraude commise sur une période d’au moins cinq ans et les ramifications de cette affaire avec le monde hippique. À ce stade de l’enquête, la principale concernée, Winsy Buttié, ancienne partenaire de Clensy Appavoo, ne sera pas convoquée pour interrogatoire même si une Arrest on Departure a été logée contre elle au Passport and Immigration Office. Au fur et à mesure que progresse la déposition à charge, le Central CID pourrait être appelé à adopter les mêmes procédures contre des éventuels bénéficiaires de cette affaire de détournement de fonds estimés à Rs 105,4 millions.
Clensy Appavoo étant attendu cet après-midi au QG du Central CID en compagnie de son conseil légal, Me Antoine Domingue, Senior Counsel, pour compléter la déposition et soumettre tous les documents bancaires nécessaires, Winsy Buttie ne devra être convoquée qu’à la mi-semaine prochaine, lui donnant le temps d’assister à la journée hippique de demain. Dans un premier temps, les hommes des ACPs Vuddamalay et Pregassen devront procéder à de premières vérifications d’usage auprès des institutions bancaires et financières concernées par les transactions de HLB Appavoo Associates.
Mais la quasi-certitude est qu’il existe très peu de chances que Clensy Appavoo puisse récupérer les fonds détournés. Les éléments d’un Audit Trail à être initié par les limiers du Central CID devront confirmer que les fonds volés ont été investis dans le business des courses, notamment l’acquisition de coursiers pour le Champ-de-Mars.
Les explications de Winsy Buttié au sujet de l’utilisation des fonds détournés au préjudice de HLB Appavoo Associates Ltd devront être consignées dans les moindres détails. L’Assets Recovery Unit de l’Office of the Director of Public Prosecutions devrait entrer en action à une étape ultérieure pour décider de la marche à suivre si des preuves concrètes que l’importation de chevaux courant sur les noms des Buttié a été financée à partir de ces activités criminelles sont versées dans le dossier.
Dans l’immédiat, la connexion entre les fonds détournés et le monde hippique est examinée par le CCID et il n’est pas exclu que des membres de l’entourage de la famille Buttié dans les tribunes officielles du MTC soient entendus au moins à titre de témoins en marge de toute cette affaire. De son côté, Clensy Appavoo a fait comprendre au Central CID que jamais il ne se serait douté des actes de détournements venant de celle qui était « sa partenaire de confiance » dans les affaires depuis bientôt au moins 25 ans.
Pour preuve, le fondateur de HLB Appavoo Associates Ltd a confirmé que Winsy Buttié avait également un droit de regard sur la gestion de son patrimoine familial, notamment ses comptes bancaires et ceux de son fils. En sus de cela, elle exerçait un contrôle sur un certain nombre de dossiers des corporate clients de la société d’experts-comptables. Parmi les fonds détournés, il y a des dépôts fixes et autres placements au Mutual Aid au nom des membres de la famille, dont son fils.
L’enquête devra établir l’état des relations d’affaires entre Clensy Appavoo et Winsy Buttié vu la somme détournée et la durée de cette fraude. Cette affaire avait été découverte suite à un redressement fiscal de la Mauritius Revenue Authority (MRA) en février dernier de l’ordre de Rs 10 millions. Pour HLB Appavoo Associates, ce fut un premier choc, car en principe, cette société était en règle avec le fisc. Un premier exercice de vérifications devait déboucher avec un premier trou de Rs 26 millions dans les finances de la compagnie.
Au fil de cet audit général sur plusieurs mois, Clensy Appavoo a dû se rendre compte qu’il a été victime d’une grosse fraude avec des cas de non-paiements de Pay As You Earn de son personnel et des versements illégaux sur des comptes des membres de la famille Buttié et également des retraits illégaux de ses comptes bancaires personnels avec l’utilisation d’un tampon portant sa signature.
L’enquête policière se poursuit et les premières arrestations et détentions sont annoncées pour la semaine prochaine…