La discrétion est sienne. Sans tambour ni trompette, Swapneel Rama continue son bonhomme de chemin au Champ de Mars. Samedi, il a saisi à pleines mains un pick up ride de premier ordre pour s’offrir son 112e gagnant sur notre turf. Une monte sur Kurundu dans une septième course pleine de rebondissements… à l’arrière des stalles.
Le favori Canadian Dollar désarçonnant son jockey Derreck David et scratched après avoir effectué seul et librement un tour et demi de piste sans cavalier était un des trois scénarios les plus imprévisibles précédant ce 1365 des C7/8 de la 9e journée, les deux autres étant les forfaits plus tôt de Yashin Emamdee, blessé à un orteil sur Brandewyn et qui céda sa monte à Swapneel Rama et de Donavan Mansour, indisposé après l’épreuve principale, et relayé par un autre Mauricien Vijay-Anand Bundhoo.
« Tout était en ma faveur. Les circonstances se sont enchaînées et au final je suis tout aussi chanceux en venant coiffer au poteau l’outsider Tornado Man », se réjouit encore Rama.
Kurundu, offert à une surprenante cote de Rs 650 au call over — alors que certains bookmakers se montraient encore plus généreux avec des cotes oscillant entre Rs 800 et Rs 820 pour un coursier pressenti au départ pour courir la première manche du championnat des 4-ans avant que son entourage ne se ravise — mais vite pris d’assaut par les parieurs le même jour pour finalement atteindre Rs 350 à l’ouverture des stalles, allait leur donner raison au bout de 1’03″03 de course. « Je crois sincèrement que Kurundu était under rated au niveau des paris. Disons quand même qu’il m’a donné des sueurs froides jusqu’au but, où une infime marge nous a séparés. C’est un jeune coursier qui a encore une marge de progression », souligne son cavalier du jour.
Swapneel Rama, auteur de cinq victoires cette saison, avait deux autres montes samedi dernier, sanctionnées par une double quatrième place. « The Pieman avec 61,5 kg sur le dos, n’a pas été ridicule pour sa course de rentrée. Le vainqueur Captain Magpie était bien le meilleur dans le lot. Dustan continue avec sa fâcheuse habitude de verser à l’intérieur. Il devrait mieux se comporter sur un parcours rallongé et être utile à son entourage ».
Ramapatee Gujadhur : « Evergreen a déjà rempli son contrat »
Ramapatee Gujadhur était satisfait de la 9e journée. Un autre doublé dans l’escarcelle pour un établissement qui ne nourissait pas de grosses ambitions, n’étant pas actif sur le marché des acquisitions de nouveaux chevaux durant l’intersaison. Avant Kurundu, c’est Evergreen qui avait annoncé la couleur de la casaque bleu électrique. Avec un pick up ride de Rye Joorawon.
« On a eu la chance d’avoir Evergreen très jeune. Il a déjà rempli son contrat. Je crois que les choses deviendront encore plus difficiles quand les nouveaux vont débuter. On pensait qu’il aurait besoin de quelques semaines encore mais Yashin (ndlr : forfait avant cette course) m’a dit allons prendre notre chance car plus on avance dans la saison, plus ce sera difficile pour lui avec les nouveaux. On est très content de remporter une course avec lui encore », avait confié Ramapatee Gujadhur à la télévision nationale après la sixième victoire (sa première 2016) d’Evergreen samedi.
Et d’ajouter avec un brin d’humour. « Certains chevaux prennent plus de temps que d’autres avant de retrouver leur meilleure forme. Evergreen fait partie de ceux-là. Il n’était certainement pas à son meilleur niveau à sa première sortie. Je pensais qu’il était overvalued surtout avec la présence In The Trenches. Tous les chevaux de Gilbert et de Soodesh sont des champions. Je ne pense pas qu’Evergreen va battre In The Trenches la prochaine fois (rires). Je disais à Gilbert l’autre jour que, avec le nombre de champions qu’il a fait venir, il est en train de nous mettre dans les trenches et ça va être un mass burial pour les autres (rires) ».