Le feuilleton du licenciement « injustifié » d’un délégué syndical de la compagnie Froid des Mascareignes pourrait arriver à terme dans les jours à venir. Les recoupements du Mauricien dans la soirée d’hier confirment que des pourparlers engagés personnellement par le ministre du Travail et des Relations Industrielles Soodesh Callichurn avec les parties en conflit pourraient trouver un dénouement dès le début de la semaine avec le licencié Hansraj Joghee réintégré à son poste. Au vu de ce développement majeur à venir, l’état-major syndical de la Port-Louis Maritime Employees Association a jugé nécessaire de suspendre l’exercice de vote du jour qui avait pour objectif d’entériner les actions d’envergure à adopter prochainement en vue d’accentuer la pression. Du côté de la cellule de communication de Froid des Mascareignes, contactée hier après-midi par Le Mauricien, l’on confirme que des propositions ont été transmises au Travail et que la direction se réserve de faire tout commentaire dans la conjoncture.
La semaine à venir s’annonce déterminante pour les relations industrielles au niveau de la compagnie du seafood hub Froid des Mascareignes, les sources approchées confirmant la tenue d’une réunion pouvant aboutir à la réintégration du délégué syndical Hansraj Joghee, licencié il y a une semaine. Les indications qui nous sont parvenues avancent que la direction de Froid des Mascareignes serait susceptible de considérer l’idée de réintégrer leur ex-employé Joghee durant les consultations qui devraient se tenir dans les prochains jours. Les mêmes sources approchées par Le Mauricien confirment que le ministre du Travail et des Relations Industrielles Soodesh Callichurn a mené personnellement des pourparlers entre les deux parties en litige, soit d’un côté la direction de Froid des Mascareignes et de l’autre les syndicalistes de la PLMEA, en vue de trouver un terrain d’entente en ce sens.
Après avoir pris connaissance des intentions de la direction de Froid des Mascareignes en début de soirée hier, par le biais du ministre Callichurn lui-même, les responsables syndicaux de la PLMEA n’ont eu d’autre choix que de suspendre l’exercice de vote du jour en attendant cet éventuel dénouement. « Nous avons fait preuve de notre bonne foi en suspendant l’exercice de vote du jour dont le but consistait à confirmer les actions syndicales à venir pour réclamer la réintégration de notre délégué syndical. Nous précisons que cet exercice n’a pas été complètement annulé mais simplement suspendu en attendant que les pourparlers en cours n’aboutissent », explique Ashok Subron, négociateur syndical de la PLMEA. Ce vote à bulletins secrets devait se tenir entre 9h et 13h aujourd’hui à Mer Rouge soit dans les parages de la compagnie Froid des Mascareignes. Par conséquent, la conférence de presse des syndicalistes qui devait avoir lieu juste après cet exercice a été annulée.
Pour sa part, la cellule de communication de cette société engagée dans le seafood hub dans le secteur portuaire, contactée hier en fin d’après-midi par Le Mauricien, devait confirmer qu’une ligne de communication a été ouverte avec le ministère du Travail. « Des propositions ont été faites à notre interlocuteur qui est le ministère du Travail mais nous ne pouvons nous permettre de faire des commentaires à ce stade », devait-on soutenir. Ainsi tout semble indiquer que dans les jours à venir la situation devrait s’apaiser après pratiquement une semaine de relations industrielles jugées « chaudes » au sein de Froid des Mascareignes, avec comme point de départ le licenciement du délégué syndical Hansraj Joghee après un passage devant le comité disciplinaire.
Depuis le vendredi 3 juillet, soit la date du licenciement de Hansraj Joghee, les syndicalistes de la PLMEA sont montés au créneau pour dénoncer les actions de nature répressive engagées par la compagnie contre plusieurs délégués syndicaux et le fait que Hansraj Joghee a été licencié simplement pour avoir fait part d’une doléance sur un point de Health and Safety sur son lieu de travail. La direction, qui réfute toute allégation d’actions répressives, ne devait pas tarder à donner la réplique aux syndicalistes en arguant que Hansraj Joghee « a refusé de suivre les instructions données par son supérieur hiérarchique et incité ses collègues chauffeurs à ne pas obtempérer, eux aussi, aux consignes données. Ce sont donc sur ces faits que Froid des Mascareignes a fait appel à un Comité Disciplinaire absolument indépendant comme il est prévu par la loi – afin de statuer sur la suite qu’il convenait de donner à cette situation ».
Une affaire à suivre, avec le regard des employés de la compagnie Froid des Mascareignes braqué sur les consultations annoncées du début de semaine pour décider du sort de leur ancien collègue Hansraj Joghee…