C’était l’un de mes rêves, depuis des années : de voir les marchés de Noël européens resplendissant de couleurs et de lumières. Parce qu’à la télé française à Maurice, on en voit toujours, dès mi-novembre. Je pensais, donc, que ce serait éventuellement à Strasbourg en Alsace, dans le nord-est de la France, que je ferais, enfin, cette expérience relevant d’un souhait d’enfant. Cadeau de l’Existenc, c’est à Vienne en Autriche que j’ai eu la joie de vivre mon rêve éveillé, la réalité étant encore plus jolie que le rêve…
Là, on a les yeux écarquillés. On va de maisonnette en maisonnette, tout excité ! On regarde, émerveillé, les bougies, les lampions, les anges et personnages de la Crèche, les santons, les peluches et fanfreluches en provenance du Tyrol ou autres régions d’Autriche. On mange goulûment des pommes de terre rôties et salées brûlantes ainsi que des marrons chauds qui sont bons aussi bien à la bouche qu’aux mains glacées. On est heureux car tous ceux autour de nous ont l’air d’être heureux, aussi. C’est une atmosphère de vacances et de fête…
À l’instar des autres marchés de Noël d’Autriche qui, pendant la période de l’Avent, s’installent sur les grandes places de Salzbourg, Graz, Linz, Innsbruck ainsi que dans la petite ville de Sankt Wolfgang, ceux de l’impériale capitale Vienne accueillent les visiteurs avec des milliers de lumières et de flambeaux. Parmi les maisonnettes traditionnelles en bois, le temps semble s’arrêter et la magie de Noël prend toute son ampleur. Pour les visiteurs locaux et les touristes du monde entier, rien de plus délicieux que de contempler les petits objets artisanaux en dégustant un bon verre de vin chaud et en faisant honneur aux spécialités culinaires du pays… dans la joie et la bonne humeur !