Le leader du FSM, Cehl Meeah, a réuni la presse à la municipalité de Port-Louis pour parler du meeting du 1er mai , prévu à 10 h, à la Place taxi à Phoenix, ainsi que du White Paper et de la situation politique.
Cehl Meeah maintient le meeting du 1er mai prévu par son parti à la Place taxi, à Phoenix, contrairement aux autres années où le rassemblement se faisait à Plaine-Verte. « Ena enn persepsyon ki finn alimente par propagand. Bann adverser MMM pe fer kroir ki FSM pas pu kapav kit plas Plaine-Verte, d’où nou rassemblement Phoenix… » Pour ce 1er mai, Cehl Meeah lance un appel aux partisans déçus par leurs dirigeants et leur demande de venir donner un coup de main pour concrétiser une opposition « ki pou amenn sa de tier ki l’Assemblée Nationale demande en faver ti dimoun. Nou, au FSM, nou pa dakor avek okenn crim politik fer lor la réforme électorale. Parlemen pas represent 2/3 populasyon. Bizin referandum pou chaque décision d’envergure. » Il a aussi fermement déploré l’ajournement du Parlement : ce n’est pas normal, alors que toute l’attention de la population est sur le White paper, d’ajourner le Parlement à un mois, dit-il.
Dans un tout autre volet, Cehl Meeah a affirmé que « Maurice inn viv dans enn bien-être avek so 46 an de Constitution. Bizin reform e person pa kapav dementi la verite. Nu konvinki que le meilleur chemin lies in the real of morality. Le vrai chemin est dans le slogan BMW qui signifie body, mind and wisdom. Nou bizin moralite politik transcend kompromi, temporer et parsiel. » Il poursuit que le FSM viendra de l’avant avec un green paper et attend le week-end pour rencontrer le Premier ministre. « Seuil des 10%, nou Green Paper pou repar li. »
Parlant de la situation politique actuelle, le leader du FSM soutient que la population vit « une épreuve traumatisante. Ena marchandage politique à outrance. La population est dégoûtée ». Avec une cassure entre le MMM et le MSM, dit-il,  « ena le danger fer parti unique. Maurice a déjà connu cette expérience. La Constitution pa finn permet etablir dan enn long letan parti unique. Nou pe al ver instorasyon parti inik d’une manière déguisée. Quand j’étais prisonnier à La Bastille, j’avais pris part aux élections municipales de 2001. C’est la véracité de la Constitution qui m’a permis de me porter candidat, de gagner les élections même en étant derrière les barreaux. »
Quant au jugement rayé contre Yatin Varma, Maurice Allet et Reza Issack, Cehl Meeah dit que « Justice should be done and seen to be done. »