Le Fruit Protection Scheme a été initié par le ministère de l’Agro-industrie en vue de protéger les fruits contre les attaques de chauves-souris durant la récolte 2012-2013. Sous ce nouveau plan, les producteurs seront admissibles à l’achat d’un minimum de trois et d’un maximum de dix filets protecteurs à 25 % du coût réel de ces équipements.
Diverses méthodes (pétards, drapeaux, éclairage, filets protecteurs contre les oiseaux et pneus brûlés) ont été utilisées jusqu’ici pour dissuader les chauves-souris d’attaquer les fruits. Seuls les filets protecteurs contre les oiseaux ont jusqu’à présent donné satisfaction aux producteurs.
Au ministère de l’Agro-industrie, l’on indique que l’Anti-Bird Net Purchase Scheme a été exceptionnellement prolongé pour la présente saison des fruits en vue d’assurer la disponibilité de ces produits locaux sur le marché et d’accroître le potentiel d’exportation. Environ 150 producteurs ont bénéficié de ce plan en 2011. Les enquêtes entreprises sur le terrain ont d’ailleurs établi une baisse de l’étendue des dégâts sur les fruits grâce aux filets protecteurs contre les oiseaux.
En sus de cette facilité, les producteurs et la population en général seront sensibilisés à l’utilisation des filets pour protéger les arbres fruitiers se trouvant dans les vergers commerciaux et les jardins dans l’arrière-cour contre les dommages causés par les chauves-souris et les oiseaux. Ils doivent aussi élaguer les arbres en vue d’une efficacité optimale des filets protecteurs.