Les premiers petits fruits rouges sur les étals des marchés d’ici à la mi-novembre

Comme précédemment annoncé par Week-End, il se confirme que la récolte des fruits d’été, particulièrement, des letchis, sera une nouvelle fois abondante pour la deuxième année consécutive. Dans les arbres, la fructification du petit fruit rouge qui prend, de plus en plus, de la couleur est très bien entamée. Et d’ici à la mi-novembre, les premiers letchis devraient faire leur apparition dans les étals des marchés.

Au niveau du Food and Agricultural Research and Extension Institute (FAREI), l’an confirme la bonne récolte attendue des fruits de saison cet été. Ainsi, selon une estimation préliminaire, la récolte globale de letchis cette saison devrait tourner autour de 3000 tonnes. Soit, un tonnage supérieur à la production moyenne qui tourne autour de 2700 tonnes, mais comparable à celui de l’an dernier. L’on prévoit, parallèlement, une production de quelque 1200 tonnes de mangues, soit, un tonnage légèrement inférieur à celui de l’an dernier.

Pour ce qui est des autres fruits de saison, entre autres, le melon d’eau et l’ananas, au niveau du FAREI, l’on se dit confiant que la production sera dans la moyenne saisonnière. Quant aux longanes,elles sont actuellement en floraison. Pour être fixé sur la production, il faudra attendre au moins le mois de décembre au moment de la pleine fructification. Pour revenir aux letchis, des bazariers interrogés au marché central à Port-Louis laissent entrevoir que les premiers fruits devraient être disponibles d’ici à la mi-novembre.

Selon les estimations, les premiers letchis qui seront disponibles en tout début de saison devraient se vendre autour de Rs 200 le demi-kilo pour les fruits de premier choix. Quand l’on aura atteint la pleine saison à partir des premières semaines de décembre, ce prix indicatif pour les letchis de premier choix devrait descendre de moitié pour atteindre les Rs 100 le demi-kilo. Soit, des prix tout à fait comparables à ceux de l’année dernière quand la récolte des letchis avait été particulièrement abondante.

Si, cette année encore, la production des fruits d’été, les letchis et les mangues, surtout, a été aussi favorable, c’est, selon une source du FAREI, largement dû à la prévalence de conditions climatiques optimales. Ainsi, la température qui a prévalu a permis une floraison, dans les meilleures conditions, des letchis et des manguiers. En sus, l’absence de pluies trop abondantes après la floraison ainsi que de vents trop violents ont, tout aussi, contribué à une fructification parfaite tant des letchis que des mangues.

Reste, quand bien même, un impondérable: l’ampleur, cette saison, des ravages que vont causer les chauves-souris frugivores aux productions fruitières. Pour parer à cela, le ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire a remis en chantier, dès le 1er septembre dernier, son programme de vente subventionnée de filets de protection. Mais reste que, selon des propriétaires d’arbres fruitiers, notamment, des personnes âgées à la retraite sans grandes ressources financières, le coût de la main-d’oeuvre pour l’installation de cet équipement de protection est, très souvent, prohibitif…