Marc Hein a annoncé qu’il quittait son poste de président du conseil d’administration de la Financial Services Commission (FSC) à dater du 30 mai prochain. Il occupe ce poste depuis le 19 mars 2012.
« J’ai informé le Premier ministre ainsi que le vice-Premier ministre et ministre des Finances du fait que je démissionne de mon poste de président du conseil d’administration de la FSC à partir du 30 mai. Cela fait presque quatre ans maintenant que je suis activement engagé dans le secteur public et je pense qu’il est temps que je me consacre plus à ma carrière légale, à mon cabinet et à ma famille. Je voudrais aussi me donner du temps pour écrire », a-t-il déclaré. Le président sortant souhaite aussi s’engager davantage dans des oeuvres philanthropiques et de bienfaisance.
Marc Hein soutient : « Ça a été un privilège pour moi de contribuer, ces deux dernières années, à la consolidation de la position de Maurice comme celle d’un centre financier international, solide et réputé (…) Je suis heureux d’avoir pu partager mon expertise et guider la commission au cours de ma présidence. Je tiens particulièrement à remercier les membres du conseil d’administration, la Chief Executive et tout le personnel de la FSC pour leur dévouement et leur soutien inestimable pendant ma présidence, surtout pendant certaines périodes éprouvantes. Je suis sûr que la FSC continuera sur de bonnes bases et je reste très confiant dans l’avenir des services financiers à Maurice », a-t-il ajouté.
Avant de rejoindre la FSC Mauritius, M. Hein a été président du National Economic and Social Council. Il a commencé sa carrière en tant qu’avocat en 1980 et est le fondateur du cabinet Juristconsult Chambers, un des grands cabinets légaux du pays. Il se spécialise dans le droit des affaires, y compris le droit commercial, le droit des compagnies et le droit bancaire.
La Chief Executive de la FSC, Clairette Ah-Hen, a pour sa part déclaré : « Marc Hein a été nommé président du conseil d’administration de la FSC Mauritius quelques mois après mon arrivée au sein de la FSC au poste de Chief Executive. Travailler à ses côtés a été une expérience enrichissante, car nos compétences respectives ont été complémentaires. Sous sa direction, la FSC a atteint de nombreux objectifs, malgré le contexte difficile auquel ce secteur d’activités a souvent dû faire face. Au nom du personnel de la commission et en mon nom propre, je lui souhaite beaucoup de succès dans ses projets futurs. »