Le Front Solidarité Mauricien (FSM) a fait le point, hier dans la capitale, sur le report des travaux parlementaires. « La fermeture du parlement résulte en un vide politique et social. » Cette action gouvernementale, selon le FSM, n’a pas été contestée par le Leader de l’Opposition, et les partisans du Front Solidarité Mauricien se demandent pourquoi n’y a-t-il eu aucune « action concrète de la part de Paul Bérenger dans son rôle de Leader de l’Opposition ». Cehl Meah ne comprend toutefois pas la raison pour laquelle il n’y a pas eu de conseil de ministres dernièrement et avance que le Premier Ministre Navin Ramgoolam ne place plus sa confiance en ses ministres. Par ailleurs, Cehl Meeah critique la situation au ministère de la santé et réclame la démission de Lormus Bundhoo.
Le leader du FSM a déploré le « rôle infect » que mènerait le Leader de l’Opposition. « A sak fwa ki li ouver so labous, li pe mandie enn lalyans kont natir. Sa lalyans la, okenn so bann partizan pe anvi sa », explique Cehl Meah. Il ajoute que les intentions du Premier Ministre, dans ce genre d’alliance, ne seraient que d’ordre personnel. Le FSM trouve que depuis l’installation d’une complicité entre Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, plus aucun scandale n’est dénoncé dans le pays.
Le Front Solidarité Mauricien réclame également la démission immédiate du ministre de la Santé et de la Qualité de la vie, Lormus Bundhoo, suite aux récents cas de négligence médicale, dit-il. Et de proposer par ailleurs de revoir le système de santé et de changer les procédures en vue de réduire le nombre de cas de négligence.
 Cehl Meah propose également qu’une cellule d’urgence soit mise sur pied pour l’analyse sanguine des citoyens. Il ajoute que si cela n’est pas considéré dans les meilleurs délais et que des mesures sanitaires et de sécurité ne sont pas pris en main, avec l’Ebola qui guette, le pays risque gros.
Concernant les attaques en Palestine, le FSM parle d’une situation déplorable et espère voir les responsables sanctionnés pour les dégâts causés, tout en soulignant que les droits humains ont été bafoués. Les membres du Front Solidarité Mauricien en  appellent aux Mauriciens pour qu’ils prient pour ces personnes qui souffrent dans les pays arabes. Toutefois, Cehl Meah a parlé de « l’hypocrisie dont fait preuve le MMM concernant la Palestine » et désapprouve le comportement des politiciens « qui jouent double jeu sur les problèmes de la Palestine ».
Quant aux employés du secteur du transport au plan local, le FSM souhaite que le ministre Shakeel Mohamed fasse preuve de bon sens dans leur intérêt, l’objectif étant que les travailleurs obtiennent « leur dû ».