Le leader du Front de Solidarité Mauricien (FSM) est intervenu hier soir lors d’un meeting tenu à l’angle des rues La Paix et China, région qui fait partie de la circonscription N° 3. À cette occasion, Cehl Meeah a lancé le slogan de son parti pour la campagne électorale, à savoir “Un meilleur partage pour un électorat trahi”. Il s’agissait en fait d’un « meeting de communication » tenu pour démarrer la campagne du FSM. Cehl Meeah a annoncé qu’un véritable rassemblement est prévu samedi soir rue Diego Garcia.
Lors du meeting, un court-métrage montrant Reza Uteem et Adil Ameer Meeah haranguant leurs partisans, lançant des critiques acerbes à l’encontre de Navin Ramgoolam, a été diffusé. Outre le leader du FSM, les autres intervenants – dont Raffick Chataroo, Bashir Dooleh et Nelson Mirbel – se sont appuyés sur ces critiques pour faire ressortir que les membres du MMM « ravalent aujourd’hui ce qu’ils ont scandé hier ».
Cehl Meeah, lui, n’a pas ménagé ses mots à l’égard du Premier ministre concernant la loi autorisant l’avortement entre autres.  Et le leader du FSM a avancé que « le pays est dirigé par la Voice of Hindu ainsi que par la franc-maçonnerie ». Un clip, diffusé lors du meeting, a d’ailleurs fait état du discours des dirigeants de la VOH.
Bashir Dooleh a pour sa part évoqué la « discrimination » à Port-Louis « par rapport au développement », comparativement, dit-il, à la situation dans les villages. « Ou ki pey tax ou la rout kaskase. Alor ki dan vilaz, li kouma dir pis daterisaz. » Et d’ajouter qu’alors que Lormus Bundhoo se targuait que dans sa circonscription, « Rs 1 milliard ont été dépensées pour des projets », Anil Baichoo, lui, « s’est enorgueilli d’avoir consacré Rs 3 M au No 9 ». L’orateur poursuit : « Port-Louis comprend le plus fort taux de chômage du pays alors que le ministre de l’Emploi, Shakeel Mohamed, est député au No 3. Le ministre responsable de la fourniture d’eau, Rashid Beebeejaun, n’a aussi rien fait pour soulager les misères quotidiennes de ses mandants. Quant au ministre du Logement, Abu Kasenally, il a négligé les sans-logis de la capitale. »